Temps de lecture estimé : 3 minutes

Pas plus tard qu’hier soir, des copines m’ont encore demandé : le camping avec des enfants mais t’es folle? Mais pourquoi ? C’est une punition ?
Euh non, je ne crois pas. A voir la tête de minipétoulette 4 ans, je pense qu’elle le vit bien.

Minipétoulet, 5mois, le premier camping de notre bébé (Loire à vélo 2013)

Le camping pour nous c’est la liberté d’improviser, partir sans réservation, de changer d’avis en voyant l’entrée du camping, chose que tu ne peux pas vraiment faire quand tu as réservé un hotel. La première impression est souvent la bonne. C’est pour nous, aussi l’occasion de partir en weekend sur un coup de tête, en fonction de la météo, d’annuler au dernier moment si un enfant n’est pas en grande forme, ou si notre semaine a été trop chargée, d’être au plus près des voies cyclables.

Notre équipement pour 10jours de vélo itinérant en Bretagne 2011

Le camping, c’est pour nous, c’est la liberté de changer de mode de vie le temps des vacances. On fait plus attention à l’utilisation de l’eau. Sans chauffage, on apprend à empiler les couches (contrairement à notre appart involontairement sur-chauffé à 25°C en plein hiver), on établit des nouvelles règles qui donnent plus de liberté aux enfants, Picorer les repas, aller jouer plus loin avec les copains, gratter la terre, manger les fleurs, ça c’est la tendance du moment de minipétoulet qui découvre la nature.

Notre campement fixe en Baie de Somme 2013

Le camping, c’est pour nous, l’occasion de rencontrer des passionnés du vélo comme nous. Même hors saison dans quasiment tous les camping proches des voies cyclables, on fait des rencontres étonnantes, et ça nous donne des idées de nouvelles destinations vélo.

Notre équipement pour une nuit de camping en circuit vélo itinérant (Parc du vexin 2010)

Mais ce qui je trouve le plus étonnant c’est de constater que les idées sur le camping datent des années 90. La tente qui s’effondre en pleine nuit, le rouleau de PQ sous le bras, les autres campeurs qui s’incrustent à ton apéro, les moustiques, l’humidité à l’intérieur de la tente, les toiles d’araignée dans les sanitaires, la nourriture froide et dégueulasse…. J’en passe des meilleures.
A vrai dire je n’ai jamais été une fanatique du camping (sauf quand j’étais petite), quand j’étais plus jeune, étudiante, c’était mon seul moyen de partir en vacances donc on s’y fait. En famille, on était plutôt chambre d’hôte les premières années avec minipétoulette. On se disait (comme tout le monde) qu’on ne pouvait pas faire dormir un bébé dans une tente ! Mais petit à petit on s’est rendu compte que non seulement on pouvait mettre des bébés dans les tentes mais en plus ils adorent ça, c’est « comme une petite cabane » dixit minipétoulette 4 ans. Pas besoin de club baby (quoique… pour les bébés ça doit être bien), ils jouent ensemble, les plus grands s’occupent des petits et nous, on garde un œil distant.
Pour eux, comme pour nous, la première nuit est une phase d’adaptation mais dès la deuxième après une bonne journée de vélo tout le monde s’écroule à 21h (et même s’il fait encore jour).

Et toi, tu campe un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout?

6 Comments

  1. Alors le camping j’ai testé à moitié l’an dernier dans une petite cabane en bois à l’intérieur du camping (pas de sanitaires mais une plaquie électrique !!!). Ce qui m’inquiétait le plus c’est petite puce qui pleure trop fort ou qui ne peut pas faire la sieste, car sous une tente ça cogne !
    J’aime beaucoup tes photos à vélo. J’ai peur de sauter le pas de la petite chariotte, les automobilistes peuvent être tellement dangereux ! (mais tu as peut-être déjà écrit un article à ce sujet).

    • La cabane dans le camping c’est déjà un premier pas dans le camping… si tu aimes tu es foutue! Tu vas bientôt passer le cap de la tente 🙂 Concernant les pleurs des enfants, sache que lorsque tu vas au camping tu sais déjà d’avance que tu vas pouvoir suivre tous les évènements de la tente à côté de la tienne. Contrairement aux hôtels il n’y a pas de mauvaises surprises. Donc les bébés qui pleurent à la tombée de la nuit ou en pleine nuit à cause d’un cauchemar, ça peut arriver. Tout le monde est tolérant (sauf pour les engueulades conjugales), tant que c’est dans le respect des autres. On ne fait que très rarement (voire quasiment jamais) les siestes sous la tente, on est toujours en vadrouille (sur le vélo ou dans la remorque il fait moins chaud 😉
      Et contrairement à ce que l’on croit, la remorque est finalement plus sûre qu’un vélo. Déjà parce que l’habitacle est plus renforcé q’un simple siège vélo. Si le vélo tombe, la remorque reste sur ses 2 roues (déjà testé!) et les automobilistes font plus attention à quelque chose qu’ils ne connaissent pas qu’à de simples vélos (testés aussi). Quand je suis la suiveuse, j’ai plus peur pour moi car les voitures passent près alors qu’elles font un plus grand écart pour la remorque (d’autant plus si c’est une 2 places!) Bonnes balades.

  2. haaaa enfin une personne comme nous, ici aussi beaucoup de monde nous disent « quoi tu campe avec tes enfants? »
    et oui on a camper avec nos 2 loulous à amsterdam, en couple à ax les thermes, enceinte + les 2 loulous en bretagne (on a fait tout le sud de la bretagne sur une semaine) et on compte recamper cette été avec les 3.

    Oui le camping c’est du bonheur, la liberté à coup sur perso ici on adore et on te comprend.

    • Ah enfin… je ne suis pas folle 🙂 Par contre, enceinte, je ne l’aurai pas fait, il me faut mon petit confort pour surélever les jambes, caler mon coussin d’allaitement et surtout j’ai arrêté le vélo au 4ème mois. Donc bravo!
      Le sud de la Bretagne, on la fera en vélo l’année prochaine je pense. d’ici là cap au sud de l’europe! Bonnes vacances sous la tente

  3. Bonjour
    Nous avons un projet similaire pour ces vacances : partir en vélo avec nos deux filles de 3 ans et demi et 15 mois sur la côté Atlantique. On a déjà testé la remorque enfant, ça leur plaît. Maintenant on voudrait tester le camping. Auriez vous quelques conseils sur l’équipement à prévoir, les astuces… Ma grande question est la suivante : la petite de 15 mois dort normalement dans un lit à barreaux. Si vous avez été dans le même cas, comment avez vous fait pour les nuits sous la tente ?

    Merci pour votre aide et ce blog.
    Olivier

  4. séjour en camping Reply

    Bel article! Le camping est un hébergement idéal pour des vacances en famille avec la convivialité et le partage qu’il offre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.