Temps de lecture estimé : 2 minutes

Il était une fois… toutes les histoires de princes et de princesses commencent comme ça!

Cette histoire c’est leur histoire. Celle d’un couple commun, moderne et drôle, d’un prince quelque peu maladroit, qui a des tocs et des phobies et d’une princesse belle et désespérée. Un mélange d’amour, d’humour ( à hauteur d’enfant) et surtout de conte de fée qui présente une quinzaine de personnages plein de douceur ou qui font peur, mais surtout hauts en couleur!

Le décor sommaire est vite oublié grâce au jeu des acteurs qui nous emmènent avec eux dans leurs péripéties.

Le public enfants et parents sont souvent pris à partie ce qui rend le spectacle très intéractif.

Ma minipétoulette de 3 ans 1/2 qui adore le théâtre et reste captivée toute la durée du spectacle et a beaucoup aimé. Le spectacle est conseillé à partir de 4 ans, toutefois, la durée, près d’une heure de spectacle risque de paraître un peu long aux plus jeunes enfants moins habitués aux salles de spectacle.

Une mise en scène et un scénario originaux qui méritent d’être vu et applaudi en famille.

 

Petit conseil : le théâtre donne directement sur rue impossible de faire jouer les enfants en attendant la séance par contre, à deux pas de là, il y a une petite boulangerie (à l’angle de la rue Turbigo et Volta) avec des tables pour un goûter improvisé!

Le spectacle est joué au théâtre du Marais (37 rue Volta Paris 3ème, métro Arts et métiers), à 16h, les mercredis et samedis du 6 octobre au 2 février 2013

 

Durée : 55 minutes

Distribution : Pauline Mongin et Vincent Varène

Mise en scène : Sarah Ménard

Auteur : Pauline Mongin et Vincent Varène

Compagnie : L’envol du regard

 

 

1 Comment

  1. il etait une fois spectacle Reply

    Nous avons vu ce spectacle aussi en fin d’année 2012, en famille, une belle performance, tres inspirant pour moi meme qui travaille dans le spectacle aussi 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.