Voyage à vélo

7 destinations de cyclocamping en famille

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr
Temps de lecture estimé : 9 minutes

Pratiquer le cyclocamping en famille peut paraître un projet un peu fou pour certains. Mais une fois qu’on y a goûté, on ne peut plus s’en passer. Cela a été le cas pour nous. Partir en voyage à vélo avec un bébé et dormir sous une tente en bivouac ou camping, c’est une vraie expérience qui nous a permis de sortir de notre zone de confort et de vivre l’instant présent tous ensemble. On vous livre ici notre retour d’expérience après 8 ans de pratique de cyclocamping avec un bébé, et aujourd’hui en famille avec 3 enfants.

Au sommaire 

Notre expérience du cyclocamping en famille

Dormir sous une tente, ce n’était pas vraiment notre truc surtout après plusieurs heures de vélo dans la journée… Nous, on est plus du genre hôtel confort, auberge de charme ou chambre d’hôte avec petit déj gargantuesque. Et puis, on s’est dit qu’il fallait essayer!

On avait peur que notre bébé ait froid la nuit, qu’il ait trop chaud, qu’il n’arrive pas à s’endormir à cause des bruits, de la lumière,… mais finalement les enfants, et particulièrement les bébés, s’adaptent beaucoup mieux que nous. Ces craintes se sont vite envolées dès les premières nuits.

Les avantages du cyclocamping :

  • toujours une solution d’hébergement, peu importe les événements
  • le budget surtout pour les voyages d’une semaine ou plus.
  • la liberté ! Libres de l’itinéraire, libres de partir sans réservation à la dernière minute, même un weekend de mai, libres des distances,  car on peut s’arrêter quand on veut.

Je ne vous cache pas, que le cyclocamping a aussi ses inconvénients qui peuvent vite devenir un cauchemar si on n’est pas un peu organisé :

  • la météo qui peut être capricieuse avec la pluie, le vent ou même la canicule, sous la tente on vit avec les éléments de la nature
  • tout le matériel de camping à transporter

Mais finalement c’est pour ces mêmes raisons qu’on se lance dans l’aventure du cyclocamping. Vivre avec la nature, caler son rythme de sommeil sur le soleil, n’emportez que le strict minimum et trouver des astuces multifonctions. Après être sortis de notre zone de confort, on apprécie le retour à la maison. C’est ça la microaventure !

Etape par étape, nous avons pris confiance dans notre organisation de cyclocamping. Nous avons testé différents type d’itinéraires et solutions d’hébergement. Voici 7 idées de destinations de cyclocamping en famille qui vous donneront peut être envie de partir en voyage à vélo avec vos enfants.

Destinations faciles de cyclocamping avec parcours en étoile (Loire à vélo, Baie de Somme)

Le principe est d’installer son campement et de randonner à vélo la journée en rentrant sur le même site chaque soir. L’avantage de cette pratique est de voyager léger. Si vous rejoignez votre point de départ en voiture (en transportant vos vélo en voiture), vous n’aurez même pas besoin de sacoches, tout sera stocké dans le coffre de la voiture.

Notre première expérience de cyclocamping en famille remonte à 2010. Notre fille avait tout juste un an. Elle était déjà habituée aux trajets à vélo puisqu’on se déplaçait principalement à vélo à Paris. Il fallait juste franchir le cap de dormir dehors. Nous avons tenté cette expérience pour visiter les châteaux de la Loire. Un premier weekend cyclocamping en famille du côté de Chambord et Blois avec notre bébé de 14 mois, puis un deuxième séjour cyclocamping en famille près de Tours avec deux enfants (4 ans et 5 mois). C’est une destination très prisée pour les petits ou longs séjours à vélo. Vous y trouverez de nombreux campings. Les véloroutes sont très bien fléchées et il est facilement possible de prendre un TER pour rejoindre son lieu de campement sans avoir à faire demi-tour. Attention toutefois, certaines portions sont sur des départementales. Vérifiez l’itinéraire sur le site de la loireavelo.fr

voyage-velo-famille-chateaux-loire cyclocamping-famille-chateaux-loire La baie de Somme à vélo est une destination très familiale et très accessible pour une première expérience de cyclocamping en famille. Il y a peu de campings mais les véloroutes sont bien fléchées et certaines sont séparées de la circulation. Il est très facile de faire des itinéraires en boucle à la journée. Entre St Valéry sur Somme et le Crotoy, il y a même un petit train à vapeur qui peut charger les vélos au chemin retour si le trajet devient trop long pour les enfants. Retrouvez toutes les infos complémentaires sur le site touritique baiecyclette.com pour préparer votre itinériaire.

cyclocamping-baie-de-somme-velo

cyclocamping-baie-de-somme-velo

baie-de-somme-velo-famille

baie-de-somme-velo-famille

Destinations cyclocamping en famille en itinérance (Paris-Chartres, Vélodyssée, Avenue verte Paris-Londres, Dolce via en Ardèche)

Une fois que nous avons pris nos marques dans l’organisation de nos premiers voyages à vélo en mode cyclocamping, nous sommes passés à la vitesse supérieure. Nous avons commencé à organiser de plus trajets en changeant de lieu de campement tous les soirs. C’est un rythme intensif surtout en famille mais avec un peu d’expérience on gagne du temps pour le montage/démontage de la tente. On est capable de ranger tout notre équipement 30mn-45mn. Pour simplifier le départ, nous avons également tenté de partir directement de chez nous, depuis Paris. C’est un vrai confort de ne pas avoir à charger la voiture ou à prendre le train.

On a testé le cyclocamping itinérant en famille sur l’itinéraire Paris-Chartres en s’arrêtant à l’Huttopia de la forêt de Rambouillet. Camper dans la forêt, à 50km de la maison, c’était vraiment notre première expérience de la microaventure. Par contre, rouler, 100km en 2 jours avec un retour en TER bondé un dimanche soir, on a vite compris que cette option sur un weekend n’était pas agréable surtout quand on doit transporter 2 vélos, une remorque et tout le matériel de cyclocamping.

camping-famille-paris-chartres

Puis on a envisagé des trajets plus longs, comme par cela a été le cas en Bretagne. En 10 jours nous avons parcouru 550km, en suivant le canal de Nantes à Brest puis la côte du Goëlo de Paimpol à St Brieuc. C’était notre première expérience de cyclocamping en famille sur une longue distance. Suivre les canaux, c’est pratique, c’est relativement plat et sécurisé mais c’est vite monotone. Et quand la pluie s’en mêle on peut vite être découragé. Nous n’avons pas eu de chance cette année là. La pluie nous a suivi pendant 8 jours, impossible de faire sécher les vêtements, ni le matériel de camping. Nous avons dû changer notre itinéraire. Je vous laisse lire le détail de notre voyage à vélo sur l’article La Bretagne en mode cyclocamping.

cyclocamping-famille-velodyssee-bretagne

voyage-velo-famille-velodyssee-bretagne velodyssee-bretagne

Ce n’est pas une petite pluie bretonne qui va nous arrêter dans notre élan de voyage à vélo en famille ! Nous sommes repartis sur les routes depuis la maison pour un projet qui nous tenait particulièrement à coeur, l’avenue verte Paris-Londres. Bizarrement nous n’avons eu qu’une journée de pluie sur les 10 jours de voyage.

voyage-velo-famille-paris-londres

cyclocamping-famille-paris-londres

Pour notre premier voyage à 5, nous avons choisi un itinéraire facile d’accès en Ardèche. Une ancienne voie de chemin de fer réhabilitée en voie verte, la Dolce via en Ardèche. Les 2 grands de 5 et 9 ans ont adoré ce voyage, et le plus petit de tout juste un an, qui découvrait le cyclocamping, a bien suivi le rythme des siestes dans la remorques et des nuits sous la tente. Ça y est, c’est officiel nous avons converti nos enfants en 3 vrais petits cyclocampeurs ! Notre organisation a un peu changé avec l’arrivé de notre troisième enfant. Nous avons maintenant 2 tentes (2 places et 3 places). On trouve que l’organisation est plus simple pour laisser les grands jouer dans leur tente pendant que le petit dort encore ou inversement. Tout le monde a trouvé sa place !

voyage-velo-famille-dolce-via-ardeche

cyclocamping-famille-dolce-via-ardeche

Quel matériel choisir pour commencer le cyclocamping en famille?

Tout notre matériel, poids et dimension est détaillé dans la page “équipement de voyage”. Voici le matériel que nous avons actuellement et qui nous convient très bien.

Pour dormir

  • La tente : on a testé plusieurs tentes depuis nos débuts, de différentes tailles et poids. Le plus important pour nous est la qualité et le poids. Nous avons vite abandonné les tentes pop up au profit de tentes de randonnée compactes et légères. Aujourd’hui à 5, nous avons choisi de nous déplacer avec 2 tentes, une 2 places pour nos deux enfants de 6 et 10 ans et une de 3 places (qu’on partage avec notre bébé de 18 mois) Tente tunnel Husky Braver 3, un peu lourde, mais confortable pour le voyage à vélo avec sa grande abside, idéale pour stocker les affaires de toute la famille et préparer à manger même par mauvais temps. Maintenant qu’on est rodés, monter et démonter 2 tentes simultanément est un jeu d’enfant.
  • Le matelas : chacun son matelas. Par soucis de place et de “confort”, nous avons choisi des Matelas gonflable de randonnée léger
  • Le duvet : on a choisi des duvets compacts avec une température de confort raisonnable entre 9 et 15°C. On y ajoute un sac à viande en complément (sac de couchage en coton ou en soie à l’intérieur du sac de couchage)  si on a peur d’avoir froid.
  • le coussin gonflable et le masque de nuit : les enfants dorment sans mais nous en avons besoin pour dormir un peu confortablement et ne pas être réveiller dès les premières lueurs du jour à 5h30 du matin.camping-enfant-tente

Pour manger

  • Popote  : Elle contient 2 casseroles en aluminium anodisé dur de 1,5L et 2,5L, 1 couvercle passoire et 1 poignée de casserole, 2 couteaux, pour chacun, une assiette/bol, un verre en plastique, une fourchette/cuillère. C’est largement suffisant.
  • Réchaud avec support pliant et une cartouche supplémentaire.
  • Equipement de camping Table pliable de camping ultra légèreTabouret pliable ultra légerChaise pliable ultra légère. Ce n’est pas indispensable, c’est du confort.
  • Stock de nourriture : on prend toujours un petit stock quand on part en voyage à vélo. ça nous évite de faire une détour si on n’a pas trouvé de marchés locaux que notre chemin. Pâte d’amande, fruits secs, semoule et pâtes, galettes de maïs, boite de thon, sachet de thé, café, tube de crème de marron, petits pots bébé, compote… en chemin on s’arrête sur les marchés pour acheter les fruits, légumes, pains, fromages et autres spécialités localescamping-famille

Les vêtements

Nous avons abandonné la tenue complète du parfait cycliste avec maillot, cuissard et chaussures. On s’est rendu compte que nous nous arrêtions souvent en chemin pour visiter ou se balader. Avec des vêtements techniques de randonnée, on peut passer du vélo au musée incognito. Short, legging, tshirt respirant, baskets font très bien l’affaire. Nous avons chacun, une tenue pour le vélo, une tenue ville pour les sorties ou les journées off, et une tenue nuit. Que ce soit pour une nuit ou deux semaines, le contenu de la valise ne change pas car la place est limitée. Pour le soir, on multiplie les couches avec un tshirt manche longue en mérinos, polaire, chaussettes et buff (tour de cou en jersey qu’on peut aussi utilisé en bonnet).

Nos conseils pour débuter le cyclocamping en famille ?

  • partir à côté de chez soi
  • partir à la belle saison en juin les températures nocturnes sont clémentes et les journées pas encore trop chaudes.
  • choisir un itinéraire facile, sur une véloroute ou un itinéraire bien fléché
  • préférer un itinéraire en étoile
  • faire une liste de plusieurs campings aux alentours de votre destination pour se donner le choix ou pour un plan B si le camping est complet.
  • pour une première expérience, s’il pleut, reportez votre voyage, au risque de garder un mauvais souvenir pour de mauvaises raisons
  • prévoir un stock de changes et de nourriture de bébé pour ne pas avoir à chercher de supermarché en urgence sur place.
  • dès la tombée de la nuit multiplier les couches de vêtements pour votre bébé, avec des vêtements techniques qui retiennent la chaleur (mérinos, polaire), bonnet et chaussettes si les températures ne dépassent pas les 10°C la nuit.

Alors vous commencez quand le cyclocamping en famille ?

Retrouvez tous nos voyages En vélo en famille

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !
[4.5/5 - 2 avis]

2 Comments

  1. Salut!
    je me demandais, elle n’est pas enorme la tente pliée à transporter?
    Nous voulons franchir le pas et acheter une tente et j’étudie un peu les possibilités !
    Merci pour tout conseil !

  2. Pingback: Le tour de l'étang de Thau à vélo en famille - La bougeotte en famille

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.