Le Canal du midi en famille… et en vélo s’il vous plait!

Chose promise, chose due! Envie de partir en famille, vous mettre au vert pour les vacances, sans ordinateur, sans télé, juste vous retrouver ensemble, en famille, pour quelques jours? Je vous propose un voyage en vélo le long du Canal du midi.

Une destination qui plaira à tous, sportif, moins sportif, enfant, bébé (en remorque équipée), même aux personnes plus âgées. Les chemins sont relativement plats (aucune contrainte technique) dans un cadre agréable où chacun roule à son rythme. Nous avons pu rencontrer des jeunes sportifs qui roulaient depuis Bordeaux, à 80km/jour, des couples, en ballade à 20km par jour, des familles avec plusieurs enfants (record à 4 enfants) et des groupes de retraités super motivés, des étrangers, des inconditionnels des vacances à vélo et quelques familles avec une remorque bébé comme nous.

Pour pratiquer le cyclotourisme, l’important c’est de bien se préparer!

Avant de partager avec vous notre expérience, un peu d’histoire pour commencer. Sans être une fanatique des constructions ou monuments français, quand j’ai découvert l’histoire de ce projet, j’ai voulu en savoir un peu plus.  Merci Wikipedia : C’est le commerce du blé qui motiva sa construction. Construit de 1666 à 1681, sous le règne de Louis XIV et sous la supervision de Pierre-Paul Riquet, le canal du Midi est l’un des plus anciens canaux d’Europe encore en fonctionnement. Depuis 1996, il est classé dans la liste du patrimoine de l’humanité par l’UNESCO.

Fichier:Canal du Midi map-fr.svg

Le choix du parcours : Nous avons sélectionné la partie Toulouse – Agde pour plusieurs raisons. La première étant la partie Bordeaux-Toulouse n’est pas très intéressante, des pistes cyclables goudronnées et des paysages, certes beaux, mais monotones sur 400km, également très peu d’ombrage! Nous n’avons pas non plus souhaité continuer le chemin après Agde, car beaucoup de passages ne sont plus habilités, certaines parties doivent se faire à pied. Pas très pratique avec 2 vélos, un bébé et une remorque. 250km en 4 jours c’est largement suffisant! Le choix du sens Toulouse-Agde est aussi important. Car si vous tentez l’inverse Agde-Toulouse, vous rencontrerez plus de montées et serez en sens inverse des autres voyageurs, pas évident de se croiser, entre les vélos, les joggeurs et les piétons, sur des mono-traces!

La saison : en plein mois d’Aout! Quoi mais ça va pas? Faire du vélo avec une chaleur pareille avec des enfants?? C’est inconscient! Détrompez vous! Le Canal du midi est très ombragé et il même agréable de rouler à l’ombre au bord de l’eau. C’est une bonne saison à mon sens, car les berges sont asséchées (il arrive qu’elles débordent au printemps) et la fréquentation est raisonnable.

Les transferts : Paris – Montpellier en voiture avec nos propres vélos sur le toit. On avait réservé un TER qui accepte les vélos. Pour faire Montpellier-Toulouse. Un wagon avec des crochets pour suspendre les vélos sont prévus. Pensez à réserver bien au minimum un mois à l’avance car il y a très peu de place. Pour le retour, on est venu nous chercher en voiture à Agde mais il est également possible de faire le trajet en TER.

Je viens de découvrir qu’en 2010 la SNCF proposait aussi des formules locations vélo + transport TER. Renseignez vous.

La préparation physique : Nous nous sommes “entrainés” les weekends précédents pour connaitre le nombre de km que nous pouvions parcourir sans s’épuiser. Quelques sorties dominicales et des parcours sur 2 jours (Châteaux de la Loire et Baie de Somme), nous ont aidé. Avec le Padré très sportif, la Madré pas du tout et une petite fille de tout juste un an, il fallait trouver un point d’équilibre entre les compétences de chacun, la fréquence et le temps de pause idéale pour tous. Chez nous, c’est arrêt de 15 mn toutes les 1h30, coupure repas de 45mn-1h et arrivé vers 18h pour récupérer la chambre. Ce qui nous permettait de faire 50km-60km par jour, à notre rythme. Mais pas besoin d’une montre, rien n’est chronométré, tout se fait naturellement sans stress!

Maintenant que vous savez combien de km vous pouvez rouler par jour, vous allez pouvoir organiser les étapes.

Qu’est ce qu’on veut voir absolument? Les sites, les villages, les bonnes adresses gastronomiques.

Dans ma liste, il y avait : Castelnaudary pour le cassoulet, Carcassonne, un coup de cœur pour une chambre d’hôte à Argeliers, faire un détour dans un village du même prénom que notre fille. En 4 jours pas le temps de faire des détours ou de visiter des après midi entiers. Il a donc fallu faire des choix, ce qui a permis par la suite de conditionner les étapes et les lieux de résidences.

La sélection des lieux de résidence : Avant de chercher un lieu, il faut savoir si on préfère camping, un hôtel ou une chambre d’hôte. Pour nous, en fournissant un effort physique sur plusieurs jours, il était impératif de dormir dans un vrai lit! Exit le camping. J’avais commencé à sélectionner des endroits plein de charme et d’authenticité à proximité du canal.

Les anciens foudres du Relais Occitan nous sont passés sous le nez par des Canadiens

Malheureusement, effectuer les réservations 2 mois à l’avance était déjà trop tard. La plupart des belles chambres d’hôtes, originales, atypiques, avec des très bons retours et à prix accessibles avaient déjà été prises d’assaut. J’ai donc modifié les étapes pour pouvoir réserver toutes nos nuits avec un lit bébé sur place (autre contrainte). Heureusement nous sommes très bien tombés et toujours accueillis à bras ouverts. Pour nos 4 nuits, nous avons combiné plusieurs formules : hôtel seul et restaurant dans le village, chambre d’hôte & table d’hôte et chambre d’hôte et restaurant dans le village.

Sans aller courir tous les forums de voyage et vous perdre dans le trop plein d’informations, vous trouverez toutes les adresses du canal du midi pour bien préparer votre parcours à vélo ici. Vous pouvez même commander et recevoir une carte de route gratuite ici.

Le matériel : pas besoin d’avoir le vélo dernier cri. Un bon VTT ou VTC équipés de suspension avant/arrière (beaucoup de racines et de chemins caillasse) font très bien l’affaire. Par contre je déconseille les vélos hollandais ou les vélos de route, pas du tout confortable sur ce type de chemin.

Notre équipement léger et équilibré. Le padré tire la remorque (12kg + 10kg de bébé + matériel vélo dans le coffre) et la Madré porte les bagages (3 sacoches dans lesquelles se répartissent environ 10kg, vêtements, couches, nourriture, appareil photo, carte).

Ah… enfin! Le carnet de voyage en image :

Départ un dimanche matin de Montpellier, en TER direction Toulouse. Un TER tout neuf, encore mieux que les grandes lignes, vraiment très agréable. Très peu de monde un dimanche matin. Parfait!

On loge à l’hôtel IBIS juste en face de la gare. Poser les affaires dès la sortie du train, c’est appréciable.

Découverte de Toulouse, avec la remorque qui se transforme en poussette! Indispensable!

1ère étape : Toulouse – Castelnaudary (56km )

Piste goudronnée, très bien fléchée… impossible de se tromper! Arrêt repas à Villefranche de Lauragais

Arrivée à l’ Hôtel du canal à Castelnaudary. Un hôtel plein de charme situé à 2 pas du centre du village, parc à vélo fermé à disposition des nombreux cyclistes. Une chambre spacieuse, un lit bébé réservé à l’avance et la superbe vue de notre chambre direct sur le canal. Moment de paix!

A peine arrivés, douchés, on repart pour faire le tour du village et repérer notre resto La maison du cassoulet. Un peu touristique mais à Castelnaudary, on ne peut pas manger autre chose que du cassoulet. Même notre pétoulette y a gouté à 16 mois! Un régal!

Petit dej royal pour bien commencer la journée.

Avant de repartir petit tour à la supérette pour prévoir le pique nique du midi.

2ème étape : Castelnaudary – Marseillette (60km)

Un terrain très agréable sans trop de racine d’arbres qui entravent le chemin.

Nous préférions pique niquer tranquille, en s’allongeant dans l’herbe. Mais, sachez qu’il est possible de se restaurer dans les maisons d’éclusiers, comme par exemple La crêperie de Herminis (avant Carcassonne).

Nous arrêtons juste le temps du goûter à Carcassonne sans visiter la cité (à mon grand regret). Un jour de plus d’expédition et on aurait pu passer toute l’aprèm sur place.

Magnifique vue de la cité à la sortie de Carcassonne.

Arrivée à L’hôtel Logis Ô fil de l’Ô. Une chambre familiale immense, on pouvait y dormir à 5 et une vue imprenable sur les vignes du minervois.

Nous avons pu manger sur place, un repas simple pour 11€ par tête (formule chambre + diner). Le lendemain petit déj gargantuesque, sur la terrasse ensoleillée, pour reprendre des forces.
Le côté pratique, c’est le canal qui est à 100m de l’hôtel. C’est comme au ski on est direct sur les pistes, pas besoin de déchausser!

3ème étape : Marseillette – Argeliers

(50km initialement prévu, 65km avec détour)

L’écluse de Marseillette, une des plus belles écluses du canal, creusée dans la roche. J’adore le bruit du remous de l’eau quand s’ouvre les vannes. C’est aussi beau que de regarder un feu de cheminée. L’éclusier artiste sculpteur bois et métal expose ses œuvres. Petite récréation artistique!

Ravitaillement à Homps et piquenique au bord du lac de Jouarres. Un petit détour pour se couper du monde. Et puis, un lac ça change d’un canal!

Regardez bien la photo ci-dessous, c’est une des plus belles œuvres de Riquet. Il s’agit d’un pont canal. Le canal du midi passe au dessus d’une rivière. Impressionnant! Il faut le voir pour le croire!

Juste avant d’arriver à notre prochaine chambre d’hôte on traverse le Somail, très charmant mais beaucoup trop touristique à notre goût, on continue!

Changement de décor, on longe le canal au milieu les pinèdes.

Arrivée à Argeliers, voici notre chambre d’hôte, Les Trois Sources. Une magnifique bâtisse fin 19ème entièrement rénovée par des frères et sœurs passionnés de vielles pierres.

Notre hôte nous attend, les bras ouvert, un plan à la main. Ben pourquoi un plan pour un village de 300 habitants?

On fera trois fois le tour du village. On comprend mieux pourquoi on avait besoin d’un plan pour se retrouver… Les rues sont minuscules. C’est magnifique. Un petit coin de paradis où le temps semble s’être arrêté depuis 50 ans!

On a jamais mangé une pizza aussi grande (sans mentir 70cm de diamètre) et aussi bonne que chez Marcelin. Une très bonne adresse, service et sourire compris!

Le lendemain, un déjeuner digne d’un 4* avec confitures bio et pain maison, nous attendait sous la tonnelle. Ah ce qu’on ai bien!

4ème étape : Argeliers – Agde (57 km)

Voici le passage le plus difficile pour les cyclistes avec remorque. Des monotrace de 10 cm de large. Heureusement les berges sont sèches et la remorques stable. Nous n’avons jamais eu besoin de pousser les vélos.

Une autre très belle prouesse de Riquet. Une colline au milieu du tracé du canal… pas de problème, on creuse un tunnel, qui lui a valu le nom de tunnel de Malpas qui signifie “mauvais passage”.

Petite cueillette de mûres pour le dessert!

Les 9 écluses de Fontséranne avec Béziers en arrière plan. La difficulté technique d’enchainer 9 écluses vaut à ce site sa notoriété. Les touristes affluent de toutes parts et les bateaux de plaisance font la queue et stagnent pendant des heures. On passe rapidement pour éviter les touristes.

Béziers n’est pas très agréable à traverser. On longe des berges appauvries, laissées à l’abandon. A la sortie de la ville les paysages d’étangs, de taureaux et de saladelle nous indiquent la fin du parcours.

Ah enfin du bitume!! 15km de pur bonheur pour les fesses et les jambes!

Ci-dessous l’ouvrage du Libron. Mieux vaut voyager léger car il faut porter les vélos et la remorque pour passer les portiques! Ce n’est indiqué dans aucun guide! En espérant que, comme nous, d’autres cyclistes aimables vous donneront un coup de main!

Arrivée à Agde : la seule écluse ronde au MONDE!!! On finit en beauté!

Alors prêts pour partir en vélo cet été?

{lang: 'fr'}

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>