Divers

Mon nouveau moi grâce à mon coaching diététique

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr
Temps de lecture estimé : 6 minutes

Du coaching diététique sur un blog voyage en famille? Quel rapport avec les voyages en famille me diriez vous? Voici un article un peu plus personnel que d’habitude, qui traite du bien être et développement personnel. Tout et rien à vrai dire. Je vous parle ici de mon expérience après 4 mois de suivi avec Feeling food, coaching diététique à distance. Vous allez vite comprendre ce qui a changé dans ma vie et dans mes voyages en famille. 

Le moteur de la famille c’est moi, celle qui trouve les idées de sorties, les destinations de voyage, qui organise et qui motive les troupes. Je dépense une énergie folle à faire plaisir à chacun et je m’oublie, un peu, même souvent, bon ok, j’avoue, je passe tout le temps au second plan. J’avais l’impression que mon corps m’empêchait de faire tout ce que j’aimerais faire et partager avec ma famille. En 2019, après un an de suivi nutritionnel très fluctuant, j’ai décidé que l’objectif de cette année serait de ME retrouver. Depuis le début de l’année, deux petites fées, Aline et Maurianne, (les fondatrices de Feeling food) se sont posées sur mon chemin et ça a changé ma vie. Mon coaching diététique m’a permis de répondre à nombreuses questions sur mes comportements alimentaires. 

coaching-dietetique-feeling-food

Feeling food qu’est-ce que c’est ?

C’est une plateforme de coaching diététique à distance. La rencontre entre Aline, blogueuse food, ex-regimeuse et Maurianne, la diététicienne, a donné vie à une belle aventure humaine. Leur mission en finir une bonne fois pour toutes avec les régimes, grâce à leur disponibilité et leur bienveillance avec tous les membres de la communauté Feeling Food. 

Comment ça se passe un coaching diététique à distance?

Après avoir passé un entretien personnalisé avec Maurianne la diététicienne, un programme alimentaire adapté à mes besoins m’a été proposé. Ici on ne parle pas de régime alimentaire mais de programme, Feeling food en propose 14 en tout. Il y en a pour tous les goûts. Pour ma part celui qui me convient le mieux est IG bas.

Des plannings de repas hebdomadaires pour toute la famille

Ce programme permet d’établir des plannings de repas hebdomadaires sur mesure mais que l’on peut personnaliser à son goût. On peut changer un plat par exemple si l’aliment principal ne nous convient pas. On peut également adapter le nombre de personnes qui partagent le repas avec nous pour adapter les quantités et éditer la liste de courses automatiquement. Le planning de repas de Feeling Food me permet d’avoir des repères en terme de quantité et d’idées de menu. Cela m’a vraiment aidé au début.

J’avoue que je n’ai pas suivi la partie planning de repas à la lettre car j’utilise déjà cette fonction avec l’abonnement Thermomix. Je pensais que ça serait un problème mais Aline et Maurianne m’ont tout de suite rassurée en me disant que les supports qu’elles mettent à disposition ne sont là que pour donner des repères, pour faciliter notre organisation familiale et ne pas craquer devant le frigo vide. Le but, c’est de manger équilibrer, sans prise de tête. Ouf ! On est sur la même longueur d’onde !

Un suivi téléphonique deux fois par mois

Ce qui m’a été le plus utile dans ce programme c’est la partie suivi par Maurianne, la diététicienne, par téléphone deux fois par mois,  ou dès que j’en avais envie par mail ou par message sur le groupe de soutien facebook. On parle souvent de sensations, d’écoute de soi, de bien-être pour se réconcilier avec son corps et sa tête. Il n’y a pas d’aliment interdit, il n’y a pas de calories à compter, il n’y a pas d’exercice sportif imposé et finalement tout se met en place naturellement. J’ai beaucoup appris sur moi en osant fouiller dans mon passé pour comprendre mes comportements alimentaires d’aujourd’hui.

Feeling food m’a permis de recevoir les clés de mon mieux-être pour faire la paix avec moi-même. Maintenant je sais ce que je suis en capacité de faire pour y arriver. Mais j’ai encore besoin du soutien de Feeling food pour m’accompagner avec bienveillance vers plus de stabilité.

Mon parcours

J’ai commencé à m’intéresser à Feeling food pendant le Happy New Me Challenge qui a commencé début janvier 2019. 28 jours pour changer de vie, un challenge diététique et sportif pour réapprendre à écouter son corps, reconnaître ses besoins, prendre soin de soi et surtout se faire plaisir. Le programme correspondait à mes attentes mais seule je me sentais incapable d’y arriver. Après un an de suivi nutritionnel, je savais que mon alimentation était saine et équilibrée alors je ne comprenais pas pourquoi mon corps ne reflétait pas mon alimentation, ma bonne hygiène de vie. J’avais besoin d’un avis extérieur, pour me poser les bonnes questions et comprendre.

Je pensais connaître les bases de l’alimentation équilibrée. Effectivement sur ce point je fais partie des bons élèves. Mais grâce à Feeling food j’ai compris que même si l’on mange bien et bon, cela ne suffit pas.

Comprendre comment je mange était beaucoup plus important pour moi grâce aux petits exercices que Maurianne me proposait toutes les quinzaines. J’ai ainsi pu mettre en place des nouvelles habitudes alimentaires. Je ne pourrais pas détailler tous les exercices que j’ai mis en place car cela vient de mon expérience personnelle, de mon passé, de mon enfance même. Je me suis beaucoup confiée à Maurianne, elle a été très à l’écoute et a su s’adapter à mon mode de vie. C’est un vrai suivi personnalisé sur mesure (pléonasme tellement vrai) ! 

Le bon moment pour commencer un programme de coaching diététique ?

J’ai parlé avec des amies du programme Feeling food. Certaines ont tenté l’expérience mais n’ont pas été conquises. En creusant un peu sur leurs raisons, je pense qu’elles n’étaient pas prêtes. Pour commencer le programme, selon moi, il faut avoir vécu un parcours vers soi. L’échec des régimes, l’acceptation de son corps et la recherche d’un mieux être sont les premières étapes. Si vous voulez perdre les 5 kilos avant l’été, cela signifie que ce n’est pas encore le bon moment pour vous. 

Il n’y a pas de bon moment pour commencer à se prendre en main et à changer ses habitudes parce que cela va prendre beaucoup de temps. J’ai compris que ce n’était pas la peine d’attendre lundi prochain, ou après les vacances, car ce travail sur soi ne sera jamais terminé jusqu’à ce que ces nouvelles habitudes deviennent des réflexes.

J’en suis encore loin, j’ai encore beaucoup de travail mais je sais que j’en suis capable. Je ne suis pas pressée, j’ai accepté mon corps et je le remercie pour toutes ces années où il a dû subi mes reproches, mes critiques… Ce corps qui a porté 3 fois la vie, ce corps que j’ai martyrisé à cause de régimes à répétition (pour quelques kilos de trop) ou de séances de sport intensives et brutales. Pardon mon corps de t’avoir fait subir tout ça et merci d’être encore là, en forme, en bonne santé, pour me permettre de faire des activités que j’aime, de me donner confiance et de me sentir belle. Je suis très émue en écrivant ces lignes car c’est la première fois que je me rends compte de tout chemin parcouru jusqu’ici. Je crois que c’est à ça que sert Feeling food. 

coaching-dietetique-feeling-food

Ce que Feeling Food a permis de changer dans ma vie

  • Je ne laisse plus les changements me déstabiliser
  • Je ne mange plus à toute vitesse
  • Je m’hydrate beaucoup plus régulièrement
  • J’accepte les grignotages à condition de les savourer, je déculpabilise
  • Je n’utilise plus ma balance et je sors le mètre à chaque début de mois
  • Je commence à être bienveillante avec moi-même et j’arrive même à m’auto-congratule
  • Je sais écouter ma satiété et j’accepte d’avoir faim

Alors tu as perdu combien de poids?

Ne me demandez pas combien j’ai perdu de poids je ne me pèse plus depuis 3 mois! Par contre je vois réapparaître mes muscles de bras, de jambes, la taille et le ventre qui s’affinent. Je rentre dans des vetements que je ne mettais plus depuis quelques années. En prenant les mesures (poitrine, taille, ventre, hanche, cuisse, mollet) j’ai perdu au total 18 cm d’un peu partout.

J’ai compris une chose aussi c’est que le corps ne reflète pas forcément l’image qu’on voudrait avoir. Je pense être sportive, je me déplace en vélo, je fais plusieurs séances de sport par semaine, je voyage à vélo, je fais de la randonnée, je me suis battue des années pour que mon corps ressemble à l’idée que j’avais d’une personne en bonne santé. Je me suis rendue compte que le sport que je faisais par période très excessive refléter en fait un mal-être. Tous les challenges sportifs que je m’étais fixés ne servaient qu’à prouver aux autres que j’étais capable de le faire, forte physiquement et en bonne santé. Aujourd’hui, je veux faire la paix avec moi-même et me sentir simplement bien et sereine. Si je fais du sport c’est pour me sentir bien. J’ai compris que les rondeurs n’ont rien à voir avec les excès ou le manque d’hygiène de vie. Elles font partie de mon histoire, personnelle, depuis mon enfance.

Mon travail sur moi ne fait que commencer. Je sais qu’il y aura des moments plus faciles que d’autres, ce sera peut être  laborieux et difficile mais je suis prête. Je sais que la route sera longue mais je suis sur le bon chemin, bien accompagnée, avec bienveillance et sans jugement. 

Merci Feeling Food !

PS : ma dernière réussite, publier des photos de moi en maillot ici (coeur avec les mains et danse de la joie)

 

 

 

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !
[5/5 - 3 avis]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.