Temps de lecture estimé : 14 minutesOn cherchait un itinéraire pour voyager à vélo en famille en itinérance et en sécurité, sans trop de difficultés, au frais, en pleine nature et sans (trop) touriste, tout ça fin juillet. Oui, je sais, je suis très exigeante. Je pensais demander la lune mais on a finalement trouvé! Direction l’Ardèche à vélo avec les enfants, sur une ancienne voie de chemin de fer, la Dolce via. En 7 jours dont 2 jours off nous avons parcouru 100 km à vélo. Un très bel itinéraire pour ceux qui souhaitent commencer le voyage à vélo en sécurité avec les enfants ou comme nous avec des enfants qui parcourent de petites distances journalières.
Distance totale: 93.38 km
Denivelé total positif : 1293 m
Denivelé total négatif: -1612 m
Télécharger   La Dolce Via emprunte une ancienne voie ferrée et remonte l’Eyrieux de La Voulte sur Rhône jusqu’à Saint Agrève et les gorges du Doux du Cheylard jusqu’à Lamastre. Soit 80km de pistes cyclables aménagées, un vrai bonheur pour les familles ! A la Voulte sur Rhône elle rejoint même la Viarhona, la grande voie cyclable du lac Léman à la Méditerranée. Les paysages sont très diversifiés, on passe de la forêt de châtaigniers, au bord de la rivière, les maisons de maîtres isolées aux villages de pierre perchés. C’est superbe !

Sommaire de l’Ardèche à vélo par la Dolce via:

Pour les plus pressé(e)s, je vous ai concocté un aperçu en video. Et pour celles et ceux qui n’ont pas peur de procrastiner ou à la recherche d’informations plus détaillées, suivez nous !

Ardèche à vélo : Jour 1 de Tournon à Lamastre en train à vapeur le Mastrou

Entre Tournon et Lamastre, le relief est très important et il n’y a pas de piste cyclable, c’est pourquoi nous avons préféré prendre le train à vapeur de l’Ardeche dit le Mastrou. Les enfants ont adoré ce mode de transport avec les bruits, les odeurs et les balancements. On a traversé plusieurs ponts et tunnels et longé les gorges du Doux jusqu’à Lamastre. Tout est prévu pour les cyclistes puisqu’il y a même un wagon prévu pour les vélos et les poussettes juste derrière la locomotive. Quand on prévoit un voyage à vélo en boucle, il faut bien se renseigner où stationner sa voiture en sécurité et si possible gratuitement pendant le voyage. Sur la Dolce via, le problème ne s’est même pas posé car le départ se fait directement depuis l’ancienne gare de Tournon-Tain l’Hermitage. Un grand parking sécurisé est prévu pour les utilisateurs du train de l’Ardèche afin de garer sa voiture gratuitement le temps des vacances à vélo. Pour se rendre à Lamastre, il y a un seul train, le mardi, départ 10h (plusieurs trains hebdomadaires en fonction des saisons). Il est donc préférable de réserver par téléphone pour un aller simple et pour les emplacements vélo (gratuit). On a bien fait de venir une bonne heure avant pour profiter de la gare, de la buvette ombragée et du musée avec les vieux wagons et locomotives. Une exposition permanente avec des petits ateliers interactifs permet aux enfants de comprendre de façon ludique le mécanisme du train à vapeur. Arrivé à Lamastre, à 11h40, on a profité du marché pour faire le plein de fruits et légumes avant de rejoindre le camping. Il y a aussi une très bonne boulangerie « Le petit Moulin ». Parfait pour compléter le pique nique du midi et prévoir le petit dej du lendemain. Pour rejoindre le camping Retourtour, nous grimpons 3km sur une route assez peu fréquentée. Le camping est très familial, et même en plein mois de juillet sans réservation il y a toujours de la place pour les cyclistes de passage. Sur place, on a pu profiter de la jolie petite piscine, d’une aire de jeu en bois et d’une très bonne pizzeria, le Castel juste en face. Pour l’apéro, on a testé la bière locale fraîche vendue à l’épicerie de l’accueil. Excellente !

Ardèche à vélo : Jour 2 Lamastre à Saint Martin de Valamas

C’est l’étape la plus difficile pour les enfants. Dès le départ de Lamastre, on commence à sentir le petit faux plat montant. Au bout de 12 km de montée, arrivés à Nonnières, les enfants avaient tout donné. C’est dans ces moments là qu’on se dit que le voyage à vélo représente bien plus que de simples vacances en famille, on leur apprend le goût de l’effort et accessoirement on apprend aussi à se déconnecter de toute technologie, tablette pour eux et téléphone pour nous, ça fait un bien fou. Le papa avec minipetoulet et moi avec minipétoulette nous les avons motivés, coachés et même un peu poussés dans le dos pour les relancer. Ils étaient fiers d’eux en arrivant au « sommet ». Mais nous étions encore plus fiers d’eux. Après le tunnel de Nonnières, un panneau indique la visite du village avec une montée à plus de 10%. Pour ne pas les décourager, nous n’avons pas insisté, nous avons pris l’option B. Pique nique sieste/lecture sous les arbres au bord de la dolce via. Encore une fois, notre expérience du voyage à vélo a été bénéfique. Il y a très peu de commerces en chemin donc le mieux est d’avoir toujours un ou deux repas d’avance pour s’arrêter où et quand on veut. Après une petite sieste improvisée, c’est parti pour la grande descente. Les enfants, toujours devant dans la descente, étaient ravis de se laisser descendre pendant 8 km sans pédaler. J’ai adoré ce tronçon en passant sous les châtaigniers, les ponts et les tunnels à la frontale. Que du bonheur jusqu’au Cheylard! On a bien fait de rouler dans le sens Lamastre-Le Cheylard car en sens inverse la montée est plus courte mais plus importante. A l’arrivée au Cheylard, on passe dans des quartiers résidentiels sans commerce avec beaucoup de travaux de voiries en cette période estivale. Un peu décevante. On a quand même trouvé une épicerie avec un coin à l’ombre pour se poser manger une glace et remplir les gourdes d’eau. Le plus dommage c’est qu’on a appris après que le centre du village du Cheylard se trouvait sur l’autre rive. Sans panneau de signalisation sur la voie verte, on n’est passé à côté! En suivant la dolce via qui mène jusqu’à St agreve on s’est rendu compte que le dénivelé était de nouveau en faux plat montant. On a donc choisi de s’arrêter à Saint Martin de Valamas à 7km du Cheylard. Il ne fallait pas un kilomètre de plus pour les minipetoulets car pour cette première étape à vélo, les enfants ont parcouru 30 km. Avec ce dénivelé, c’était vraiment la limite pour eux. Avant de rejoindre le camping on passe sur la berge opposée du village qui offre un beau panorama. Le village perché sur la colline est vraiment très mignon. Le camping municipal La Teyre n’offre pas de piscine mais un accès à la plage de la rivière et en traversant à gué, on rejoint un plan d’eau avec structure gonflable pour les enfants.  Ils se sont éclatés. Les emplacements sont ombragés et il n’y a pas foule pour la haute saison et  c’est tant mieux, on a même pu profiter seuls de la table commune et du babyfoot pour nos soirées !

Ardèche à vélo : Jour 3 à St Martin de valamas

On décide de poser les vélos pour une randonnée geocache. Grâce à des passionnés du village et de geocaching, la ville propose 8 geocaches à moins de 5km à la ronde. Nous en avons trouvé 6 sur une rando de 8km depuis le camping. Les enfants ont adoré. N’oubliez pas de remplir vos poches de petits jouets, bracelets, porte-clés… le but du jeu est d’échanger un objet contenu dans la boîte avec un objet personnel. Ce jeu de piste avec récompense est très apprécié de nos enfants depuis notre weekend rando en Haute Maurienne.  En plus, vous allez penser qu’on avait tout calculé (mais pas du tout), le jeudi matin c’est jour de marché sur la place du village de Saint Martin de Valamas. On en profite donc pour faire le plein de fruits et légumes et spécialités locales comme les criques (filaments de pomme de terre frits en forme de palets). Le centre de village est charmant avec son église et ses petits bars. C’est ici, que minipétoulette a découvert le sirop à la châtaigne, sa nouvelle passion gustative ! Pour circuler dans le village, je vous déconseille la poussette car les ruelles sont vraiment pentues. Sur le chemin retour, le sentier pédestre surplombant la dolce via est dans les bois avec vue imprenable sur le village ! Et la fraîcheur des bois en période de canicule est plus qu’appréciable. On ne regrette vraiment pas de s’être arrêtés ici où le temps est suspendu. D’ailleurs, le village met en avant l’artisanat local dont l’usine de bijoux Murat a été rénovée pour ouvrir ses portes au public le 17 juillet 2018. Un petit tour à l’office de tourisme permet de visiter l’atelier du bijou (5€ sur réservation le mardi et vendredi à 10h30) ou de profiter de la visite libre avec des videos intéractives et une petite salle d’exposition. Très instructif et intéressant. Je pense que la visite dans les ateliers en se mettant dans la peau des ouvriers de l’époque doit être encore plus captivante pour les enfants.

Ardèche à vélo : Jour 4 de St Martin de Valamas au Pont de Chervil

A notre grande surprise on avance très vite à vélo. Et pour cause, la dolce via longe l’Eyrieux en pente douce jusqu’au Rhône. On descend tranquillement les 22 km en moins de 2 heures pour pique niquer au Pont de Chervil. On nous avait conseillé la Petite Pause Gourmande, un snack « fait maison » au bord de la dolce via mais malheureusement sans aucune information il était fermé (en plein mois de juillet !!!). Apparemment les horaires sont très variables donc prévoyez de quoi manger car il n’y a pas de commerce sur le chemin. On a trouvé un airbnb, dans une jolie maison d’un petit hameau en pierre à moins d’un kilomètre de la dolce via mais la pente pour y accéder est assez raide. On a dû pousser les vélos mais la vue en vallait le coup. On savoure de ne pas avoir de tente à monter ce soir. D’autant plus que le soir même un orage a éclaté. Sur ce coup, on a eu bon nez! Notre hôte est aux petits soins avec nous et surtout avec les enfants. On se sent comme dans notre maison de vacances. C’est chouette aussi de se poser ne rien faire, faire la sieste, bouquiner.

Ardèche à vélo : Jour 5 De pont de Chervil à Olliéres sur Eyrieux

Une petite vingtaine de kilomètres nous sépare de notre prochain hébergement. Coup de bol encore une fois un marché sur notre chemin à Saint Sauveur de Montagut. Promis, on ne l’a pas fait exprès! On fait le plein de fromage, charcuterie, fruits légumes. Les prix sont dérisoires et les produits d’une qualité exceptionnelle. C’est bien aussi de s’éloigner des axes touristiques pour profiter de ça. Et coup de bol encore une fois, on a le temps de s’abriter pour boire un verre et manger avant qu’éclate la grosse averse. On repart avec le soleil direction le camping Mas de Champel. Avec accès direct sur l’Eyrieux et la dolce via. Le coin est très prisé des hollandais. D’après notre expérience, c’est un gage de qualité ! Le camping est calme, très familial. Les enfants n’ont pas eu de mal à trouver des copains, un peu plus pour communiquer mais le jeu est universel. On profite de l’accès direct à la rivière et cette fois-ci de la piscine ombragée et d’un bar très sympa avec rooftop vue sur la vallée!

Ardèche à vélo : Jour 6 à Ollières

Notre astuce pour motiver les enfants à continuer de pédaler sur plusieurs jours, c’est de prévoir des visites ou des activités spécialement pour eux le long du parcours. Après 5 jours de nomadisme, le saint Graal est arrivé ! Pour notre deuxième jour off, sans vélo, on avait réservé une surprise aux enfants. Leur première via ferrata ! Une viaferrata au dessus de l’Eyrieux avec Aquarock Aventure. Nous avions réservé à 10h. Timing parfait pour ne pas avoir trop chaud et profiter d’un repas sur place après l’activité. C’est parti pour 3h d’activité ! Aquarock c’est un accrobranche un peu particulier et très original puisque les 7 parcours se font à même le rocher le long de la riviere. On traverse l’Eyrieux à plusieurs reprises sur un pont suspendu, un filet, une passerelle, une tyrolienne… les kayaks passent juste en dessous de nous.  Il y a 5 niveaux de difficultés. Les plus petits ne sont pas en reste. Pour les enfants à partir de 2 ans, il y a même des structures en bois au niveau du sol et pour les enfants à partir de 4 ans, un mini parcours à 1 m du sol, équipés de harnais et casque accompagné d’un adulte. Les autres parcours sont accessibles à partir de 6 ans. Personnellement au bout de 3 parcours j’étais rincée. C’est intense tant au niveau émotionnel que sportif. L’avantage de l’enchaînement de plusieurs petits parcours c’est qu’on peut s’arrêter quand on veut. Côté technique, Minipetoulette était à fond, concentrée, motivée. Par contre, j’ai dû aider Minipetoulet à gérer ses mousquetons à certains endroits, mis à part ça il s’est débrouillé comme un chef. Une expérience unique à vivre en famille. Pour le dépassement de soi, le goût du risque (sécurisé quand même). Dès notre arrivée sur les lieux, avant même de s’équiper des harnais, nous avions réservé à La Cabane restaurant sur le même parking qu’Aquarock. La carte est simple mais tout est frais et fait maison (burgers, tartes salées, salades et menu enfant). Ils proposent quelques parfums de Terre Adelice des glaces artisanales bio fabriquées juste à côté à Saint sauveur. Délicieuses! Si depuis la dolce via vous n’avez pas pu visiter le site de fabrication des glaces c’est ici qu’il faut s’arrêter pour les goûter (directement sur la dolce via). Le restaurant fait aussi à emporter donc vous pouvez vous installer sur l’aire de pique nique juste à côté.

Ardèche à vélo : Jour 7 de Ollières à Tournon

Pour cette dernière étape on a voulu finir en beauté ! C’est l’étape de tous les imprévus… Cette dernière portion est la plus récente et la mieux aménagée. Sur tout le parcours, la route est extrêmement bien entretenue. C’est un régal surtout après la déception du canal du midi version été 2018. On a eu aucun soucis d’orientation ! Sauf à la fin du parcours pour rejoindre la Viarhona. Le tracé indiqué de faire un détour par la Voulte sur Rhône. J’ai voulu couper à travers les lotissements et les bois pour gagner … 2 km seulement. A 13h les enfants commençaient à avoir faim et nous n’avions rien prévu à manger pour profiter d’un resto à l’arrivée. Finalement, on arrive à rejoindre la Viarhona tant bien que mal. Cette portion est une autoroute pour vélo goudronnée. On longe le Rhône à contre vent, c’est difficile. La canicule à 38°C n’arrange rien, le paysage est monotone sans arbre, et soudain une centrale hydraulique sortie de nulle part. Et surtout gros point noir, maintenant tout le monde a faim. On commence à se décourager. Quelques instants après, nous arrivons enfin au camping. Cette étape entre les Ollières et Tournon est de 65 km, elle devait se faire en deux temps en passant la nuit au camping de Charmes sur Rhone. Mais en arrivant au camping nous avons décidé de ne prendre qu’un repas (à 13h30 il était temps). La vétusté des sanitaires et le peu d’emplacements nous ont orientés naturellement vers le plan B. Papa a pris son vélo seul, bravant le vent et la canicule pour récupérer la voiture à Tournon. Par chance pour moi, et surtout pour le bonheur des enfants, nous avons trouvé Kidsland une aire de jeu intérieur climatisée pour faire patienter défouler les enfants. En plein mois d’aout, le lieu était désert et donc étonnamment calme. Le minibouddha a même pu faire sa sieste au frais. Finalement ce qui était au départ une galère s’est avéré être un bon plan ! Moralité, rester libre de ses déplacements, choisir ses hébergements à la dernière minute, suivre son intuition nous ont permis de passer d’excellentes vacances à vélo avec les enfants. Nous avions initialement prévu de prolonger nous vacances en mode rando au lac de Monteynard mais les enfants ont eu leur dose de sport et nous ont demandé de se poser. Nous avons donc cherché une fois de plus un plan B (C voire D…)  pour leur proposer des activités ludiques non sportives. Nous avons donc continué notre route vers le sud de l’Ardèche avec découverte de la grotte Chauvet, la forêt des jeux, le Dinozoo… L’occasion était trop belle pour une petite rando nocturne le long de l’Ardèche. Je vous raconte tout ça dans le prochain article. A suivre…

Et vous, vous connaissez l’Ardèche à vélo?

Si vous n’êtes pas très à l’aise sur une selle, faites votre choix parmi les merveilleux weekends en Ardèche. Petit récap de notre voyage à vélo :
  • Période : 7 jours en juillet 2018
  • Distance : 100 km
  • Transport : vélo, train
  • Hébergement :  Retourtour à Lamastre, Camping La Teyre à Saint Martin de Valamas, Mas de Champel à Ollières sur Eyrieux
  • Repas : pique nique, restaurants, on recommande particulièrement la boulangerie « le petit moulin » à Lamastre, pizzeria le Castel à Retourtour, La cabane à Saint Michel de Chabrillanoux.
  • Les voyageurs : 2 adultes, 3 enfants, Minipétoulette, 9 ans , minipétoulet 5 ans 1/2 et minibouddha 1 an
  • Visites et excursions : Atelier du bijou et le parcours geocaching à Saint Martin de Valamas, viaferrata sur la dolce via Aquarock à Ollières sur Eyrieux, Kidsland à Charmes sur Rhône
  • Budget global approximatif : 600€ (train 58€, hébergement 150€, repas 300€, visites et extras 100€)
  • Equipement vélo : 4 vélos, 1 remorque enfant XLC mono, 2 tentes et matériel de couchage (5 sac de couchages, 5 matelas autogonflants), matériel cuisine gaz et popote, table pliante alu et 2 tabourets pliants alu, 4 saccoches et 2 sacs étanches.
  • Niveau difficulté vélo : très facile pour les familles, avec le seul dénivelé entre Lamastre et Nonnières. 95% de piste cyclables et voies vertes réservée aux cyclistes, très bonne signalisation.
Infos pratiques et bonnes adresses :
  • Jours de marché sur notre parcours de la Dolce via : mardi Lamastre, jeudi Saint Martin de Valamas, samedi Saint Sauveur de Montagut
Voyage en partenariat avec le train de l’Ardèche, Mas de Champel, Aquarock et Ardèche Tourisme. Encore merci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.