Temps de lecture estimé : 3 minutes

Synopsis :

L’histoire trépidante d’Édouard, fils aîné du roi des simiens, qui, considéré à sa naissance comme trop malingre, est rejeté par sa tribu. Il grandit loin d’eux, auprès de son ami Ian, et, incroyablement ingénieux, il découvre le feu, la chasse, l’habitat moderne, l’amour et même… l’espoir. Généreux, il veut tout partager, révolutionne l’ordre établi, et mène son peuple avec éclat et humour vers la véritable humanité… celle où on ne mange pas son père.

pourquoi-j-ai-pas-mange-mon-pere-photo-affiche

La semaine dernière nous avons pu visionner en avant première avec minipétoulette le premier film d’animation de Jamel Debbouze « Pourquoi j’ai pas mangé mon père ».

Je retranscris mot pour mot son avis. « Maman écrit. C’était génial! J’ai bien rigolé mais ça fait un peu peur. Voilà« . Je ne pense pas qu’elle devienne critique ciné un jour… qui sait? Par contre, ce qui est certain, c’est que ce film a sucité chez elle de nombreuses questions sur nos origines, leur mode de vie… et après une longue discussion sur le chemin pour répondre à toutes ses questions, elle arrivait à la conclusion : « Edouard est parti pour trouver une nouvelle maison. Tout le monde a trouvé que sa maison était mieux alors ils l’ont suivi. C’est pour ça que nous avons une maison encore mieux aujourd’hui« . En gros c’est ça elle a tout compris! De tout temps certains hommes ont cherché à casser l’ordre établi pour améliorer leur vie, c’est grâce à eux, que nous évoluons dans notre société actuelle.

Mon avis est plus mitigé. J’ai aimé les thèmes abordés : les hommes préhistoriques, la découverte du feu, la chasse, l’art pariétal, les constructions sédentaires, la différence, la révolution, l’amour, l’amitié et surtout la BO. On est loin de l’univers Disney et ça fait du bien, voire même ça m’a délivrééééée.

Par contre, je pensais retrouver l’humour de Jamel dans ce film du début à la fin mais ce n’est pas frappant. Certaines blagues sont destinées aux adultes mais dans l’ensemble le scénario et les dialogues sont appropriés aux enfants à partir de 6 ans, un peu lisse pour un adulte. Je n’ai pas vraiment compris le double personnage inspiré de Louis de Funès. Selon moi, il n’apporte pas grand chose au film. De plus, certaines scènes peuvent être choquantes pour des enfants de 6 ans, la maman qui meurt dès le début du film (merci Bambi) et le personnage de la sorcière (qui finit par brûler sur son arbre), la mort du père (merci le roi Lion?)…

Je recommande donc aux heureux parents de petits sensibles (même de 6 ans) d’attendre un peu pour leur montrer certaines scènes.

Concernant le projet du film, il a été écrit d’après l’œuvre The evolution man de Roy Lewis.

pourquoi j'ai pas mangé mon père-livre

Il a également été monté en collaboration avec le groupe Lascaux. Des bases solides pour un film d’animation instructif!

lascaux_ii_-_credit_semitour_perigord_0

Credit photo : Semitour

Petite info de dernière minute, après ne tournée mondiale Lascaux III, l’exposition du fac similé de la grotte, sera présent à Paris du 3 mai au 30 août 2015 au parc des exposition à Paris. Ce serait une bonne occasion de coupler une sortie ciné/expo en famille.

Et il faudra attendre 2016 pour découvrir Lascaux IV, un nouveau site qui remplacera l’actuel site de Lascaux II dans le Périgord, dont je vous avais déjà parlé.

Plus d’info :

  • Sortie en salle : 8 avril 2015
  • A partir de 6 ans
  • Distrbution : Pathé
  • Réalisé par Jamel Debbouze
  • Avec : Jamel Debbouze, Melissa Theuriau, Arié Elmaleh

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.