Paris Londres en vélo, on rêvait de le découvrir en famille depuis son ouverture officielle en 2012. Alors on a attendu que notre minipétoulet souffle sa première bougie avant de l’embarquer dans un voyage nomade en vélo.

Il y a plusieurs semaines, j’avais parlé des préparatifs de notre voyage sur les réseaux sur facebook, instagram ou twitter. Réserver le ferry, le retour en Eurostar, étudier l’itinéraire détaillé, sélectionner les campings et les points d’intérêt, tester le chargement sur nos vélos…

Le bilan : 300 km  en 7 étapes pendant 10 jours avec 3 vélos pliants, un vélo enfant et une remorque, le tout en mode vélo & camping pour un maximum de liberté, le vrai bonheur ! Comme pour tout voyage itinérant, nous avons eu notre lot d’imprévus : une nuit d’orage sous la tente, une unique crevaison, de nombreuses côtes où l’on a été obligé de pousser les vélos sur plusieurs kilomètres… Nous commençons à avoir un beau palmarès de voyages à vélo en famille (1600 km au total depuis 4 ans), et je dois l’avouer, Paris-Londres a été le plus difficile, mais quel plaisir de visiter Londres en vélo avec les enfants de cette manière.

Voici le détail de notre périple :

Etape 1 : Le parc du Vexin

Pour quitter Paris, nous avons décidé de prendre le RER pour éviter les embouteillages des départs en vacances et profiter du parc du Vexin et ses petites routes sinueuses pour démarrer notre voyage en toute sérénité.

Us – Dangu 46km

paris-londres-a-velo

On avait déjà roulé à vélo dans le Parc du Vexin, ce magnifique coin de verdure à quelques kilomètres de Paris. C’était notre première expérience en vélo-camping avec notre minipétoulette dans sa remorque flambant neuve en 2010. Alors revenir sur nos pas avec la famille  au complet c’était un beau clin d’oeil. Les vieux villages, les châteaux, les champs de blé… un vrai bol d’air pur.

♥♥♥ Coup de coeur pour la maison du parc installé dans le château de Théméricourt, les magnifiques jardins du château de Chaussy et son golf, la presqu’île du lac de Dangu, la petite ville bucolique de Bray et Lû et les champs de blé à perte de vue.

paris-londres-a-velo

paris-londres-a-velo

paris-londres-a-velo

paris-londres-a-velo

Etape 2 : La vallée de l’Epte

La voie verte qui s’étend de Giverny à Gisors est très agréable, une route goudronnée réservée aux cyclistes. Sans sortir de la voie verte, des petits snacks très accueillants vous attendent pour une petite pause bien méritée. Après Gisors, la petite portion de route dangereuse laisse place à un paysage très valloné avec de belles montées qui nous ont fait poser le pied à terre. Mais la vue sur la vallée vaut le détour!

Dangu – Doudeauville 45km

♥♥♥ Coup de coeur pour cette voie verte, très verdoyante (de Giverny à Gisors à refaire), le Chateau fort de Gisors avec un très joli point de vue sur l’abbatiale dans un beau parc fleuri.

paris-londres-a-velo

paris-londres-a-velo

paris-londres-a-velo

Etape 3 : Le pays de Bray

Après quelques kilomètres sur les routes pour rejoindre l’avenue verte à Forges les eaux, nous profitons d’une route goudronnée, sans relief, très agréable. Attention toutefois aux piétons nombreux pour les promenades du weekend. Malgré la forte fréquentation sur cette piste cyclable, minipétoulette (5 ans) a parcouru 20km toute seule. Bravo!

Doudeauville – Neufchatel 36km

♥♥♥ Coup de coeur pour l’avenue verte de Forges les eaux à Dieppe, la petite ville de Neufchatel et son fameux fromage en forme de coeur, Artmazia, un labyrinthe géant en famille et le camping de Neufchatel, très belle surprise.

paris-londres-a-velo

paris-londres-a-velo

paris-londres-a-velo

Etape 4 : L’avenue verte et la côte d’Albâtre

Cette partie de l’Avenue verte est longiligne, plate sans relief sur des dizaines de kilomètres. Un peu monotone. Heureusement les jolis points de vue et les points d’intérêt le long de la piste cyclable nous ont permis de faire des pauses divertissantes. L’embarquement à bord du ferry a été très rapide, les vélos étant prioritaires. Par contre à l’amarrage nous avons dû slalomer entre les semi-remorques pour rejoindre nos vélos et attendre qu’ils avancent pour sortir en respirant leur gaz d’échappemement! Mais quel paysage à l’arrivée : les falaises de calcaire, les dunes de galets, les réserves naturelles.

Neufchatel – Dieppe 32km

Dieppe – Newhaven en ferry

Newhaven-Seaford 5km

♥♥♥ Coup de coeur pour le château de Mesnières, le château fort médiéval à Arques la Bataille, la vue sur le port de Dieppe depuis Notre-Dame-Bon-Secours, le restaurant le Victoire à Dieppe, spécialités de poissons, réservé aux habitués, les falaises de calcaires à Dieppe et Newhaven.

paris-londres-a-velo

paris-londres-a-velo

paris-londres-a-velo

De l’autre côté de la Manche… Newhaven.

paris-londres-a-velo

paris-londres-a-velo

Etape 5 : La région Sussex par le Cuckoo Trail

La côte entre Seaford et Polegate a eu raison de nous : 20% de montée sur une route dangereuse sous un soleil de plomb (oui oui même en Angleterre c’est la canicule). Nous avons déclaré forfait avant même d’essayer. Notre plan B, prendre le train ! Agréablement surpris par la facilité de prendre le train avec des vélos en Angleterre. Le réseau est très bien équipé. La suite à Polegate fut très agréable. Abrités par les arbres le long du Cuckoo trail, une ancienne voie de chemin de fer réaménagée en piste cyclable, très rafraîchissante. Les dénivelés sont importants et nous avons du pousser à de nombreuses reprises.

Seaford – Polegate en train en passant par Lewes

Polegate – Eridge 36km

♥♥♥ Coup de coeur plage de galets à Seaford, l’ancienne voie de chemin de fer Cuckoo trail, les paysages vallonnés.

paris-londres-a-velo

paris-londres-a-velo

paris-londres-a-velo

Etape 6 : Eridge – Crawley par le Forest Way

La nuit d’orage en alerte orange nous a découragé de continuer cette étape sous la tente.  Nous n’avons pas eu de mal à trouver un hotel à la dernière minute à Crawley, petite ville près de l’aéroport London Gatwick. Un parcours entrecoupé de passage en forêt, très bucolique. Les pneus tout terrain nous ont été très utiles!

Eridge – Crawley 34 km

♥♥♥ Coup de coeur pour la plus jolie ville du parcours dans le Sussex, à East Grinstead, les vieux moulins à vents transformés en maison, la ville de Forest Raw, avec un joli parc au bord de l’eau.

paris-londres-a-velo

paris-londres-a-velo

paris-londres-a-velo

paris-londres-a-velo

Etape 7 : Le grand London

La circulation devenant plus dense, nous avons bien fait de prendre le train à partir de Crawley. Monter dans le train un arrêt avant celui de Gatwick Airport était aussi bien pensé pour pouvoir rentrer tous nos vélos sans bousculer les voyageurs. Arrivés à London Victoria, nous avons traversé Londres par les voies de bus partagées avec les vélos et nous avons rejoint les bords de la Tamise pour découvrir un super camping familial et bien équipé à Abbey Wood.

Crawley-London Victoria en train

London – Abbey Wood 25km en vélo

♥♥♥ Coup de coeur traverser Londres à vélo, longer la Tamise et retrouver nos souvenirs londoniens en quelques coups de pédales, le camping à Abbey wood, où nous avons fait de belles rencontres, le Regent’s Canal à vélo, mon meilleur souvenir, au restaurant Porters, typiquement anglais et très familial et au pub Browns so chic.

paris-londres-a-velo

paris-londres-a-velo

paris-londres-a-velo

paris-londres-a-velo

paris-londres-a-velo

Petit récap de notre voyage à vélo Paris-Londres : 

  • Période : 10 jours en juillet 2014
  • Distance : 300km
  • Transport : vélo, TER, ferry, Eurostar
  • Hébergement : Camping à Dangu, Doudeauville, Seaford, Eridge et Abbey Wood. Hotel à Crawley.
  • Repas : principalement pique nique, restaurant à Forges les eaux, Dieppe et Londres
  • Les voyageurs : 2 adultes, 2 enfants, Minipétoulette, 5 ans 1/2, minipétoulet 20 mois et une ado, ma petite soeur de 15 ans.
  • Visites et excursions : Chateau de Gisors, Artmazia, labyrinthe géant à Neufchatel, à Londres, le Natural History Museum, Hyde Park, Princess of Wales Memorial Playground, Festival of Love, Covent garden, Camden, bike tour, Rengent’s Canal, Buckingham Palace.
  • Budget global approximatif : 1100€ (train, ferry, camping, resto, visite)
  • Equipement vélo : 3 vélos pliants (Btwin, Dahon, Brompton), 1 remorque enfant Chariott Cougar 2 places, et un vélo enfant fixé par une barre trailgator à un vélo adulte.
  • Niveau difficulté vélo : ++ très vallonné en France (Parc du Vexin et Pays de Bray) et +++ dans le Sussex en Angleterre.
  • Piste cyclable : 60 km de voies vertes en France et peu de circulation, 50 km de voies vertes en Angleterre mais une circulation denses en dehors des anciennes voies de chemin de fer réhabilitées, circulation en vélo à Londres réservée aux cyclistes expérimentés avec quelques précautions  à prendre (attention aux croisements, démarrer au feu orange pour devancer les voitures, rester derrière les bus).

Quelques conseils utiles :

Réserver les billets de train Londres-Paris en avance car les prix grimpent vite à l’approche de la date de départ.

Attention à votre chargement pour l’embarquement Eurostar, prevoir 2h avant le départ pour effectuer le démontage, le dépôt des vélos dans la soute ( 30£/vélo et 18£/bagage supplémentaire ou volumineux).

Réserver le ferry en appelant la société directement car la prise en charge de la remorque et du vélo enfant est un cas particulier qui ne peut pas être pris en compte sur le site de réservation en ligne.

Noter toutes les adresses et téléphone des campings sélectionnés car il y en a très peu, et ceux qui acceptent les tentes sont encore plus rares, mieux vaut appeler avant pour prévenir d’une éventuelle arrivée tardive (appelez avant 17h30 en France et avant 16h30 en Angleterre).

Le parcours est bien fléché en France et en Angleterre, les panneaux sont toutefois différents (vert en France et bleu en Angleterre). Prévoir une carte détaillée de la route et récupérer une carte de réseau ferroviaire pour pouvoir couper le parcours grâce au train en cas d’imprévus.

En attendant de détailler les étapes de notre voyage dans des articles dédiés, voici le petit film de notre voyage Paris Londres à vélo.

Crédit photo : La bougeotte en famille 2014

11 Comments

  1. Ca donne super envie votre épopée!
    Nos deux puces roulent désormais bien à vélo et nous allons sans doute faire une balade+camping à New Forest dès que le temps le permettra.
    En revanche, je me demandais quels étaient vos avis sur le trailgator car j’ai lu des avis catastrophiques…
    Merci pour votre inspiration en tous cas et bravo! 🙂

  2. Bravo pour cette performance! En tout cas, vous êtes très courageux! Mais c’est vrai que cela doit être aussi une super satisfaction d’y arriver, qui fait surement oublier les journées de pluie! Très chouette aventure!

  3. Je ne connaissais pas cette route cyclable. Nous avons passé l’été à rêver de l’eurovélo 6, avant de finalement opter pour une année en Asie. Mais nos envies de vélo en famille sont belles et bien là et vous faites rêver tous les 5.

  4. un grand merci a vous d’avoir fait ce magnifique blog pour la famille en vélos heureux de vous avoir reçu dans notre camping tipi a Doudeauville nous allons pendant c’est vacances d’automne faire une partie en vélos avec nos enfants bonne continuation a vous et aux enfants david et Audrey Camping de l’avenue verte

  5. Bonjour,

    J’aime beaucoup vos articles et j’aimerai être conseillée pour des vélos pliants. J’ai vu que vous en aviez 3. Est ce que vous m’en recommanderiez un ou deux compatibles avec les remorques enfants ?
    Quels conseils ?

    Merci.

  6. monique gil Reply

    bonjour
    nous sommes 4 adultes et voulons faire le trajet Paris- Londres. mais nous rencontrons une grande difficulté pour le retour en train vers paris comment avez vous fait en Eurostar??? vous ont t -il pris les vélos et la remorque en même temps …
    merci pour votre blog… bravo aux enfants …
    j aimerais pouvoir vous contacter pour en discuter de vive voix

  7. Bonjour et merci pour votre blog, vraiment super! Nous avons 3 enfants, la petite en siège bébé, mais les 2 grands (6 et 9 ans) sur leur propre vélo: comment faites-vous avec votre enfant cycliste sur les portions de route dangereuse? Vélo à la main? C’est une crainte qui nous empêche de nous lancer dans bien des balades… Très bel été à vous!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.