Temps de lecture estimé : 3 minutes

Lors d’une balade à « Spectaculaire » qui rassemble tous les évènements culturels de la région le temps d’un weekend, nous avions rencontré Virginie du Théâtre Dunois (Paris 13). Elle nous avait conseillé le spectacle « le jardin sous la lune » pour les 18mois-5ans.

Crédit photo : Mustapha Azeroual

Adeptes des spectacles pour enfants avec minipétoulette, j’ai tout d’abord trouvé suspect l’âge retenu pour ce spectacle. Comment peut on captiver des enfants en pleine découverte sensorielle et des plus grands plus attirés par l’imaginaire?

J’étais donc très curieuse d’en savoir plus.

Oubliez toutes les idées reçues sur le théâtre pour enfant avec très (trop) souvent des décors en carton pâte, des costumes colorés et des musiques entêtantes.

Le jardin sous la lune est une expérience sensorielle. Vous allez comprendre pourquoi je n’ai pas de photo à vous montrer pour illustrer l’article.

Dès l’entrée dans la salle, nous pénétrons dans le noir. Une grande tente, façon tipi nous attend avec quelques bancs placés en cercle. Une intimité surprenante.

Il fait si sombre qu’il est difficile de percevoir le décor. Cependant les enfants ne sont pas surpris et restent tranquilles. Les sens sont déjà en éveil.

Très vite, l’oeil s’habitue à l’obscurité et on découvre un jardin suspendu, de la terre, de l’eau, des feuillages, des bâtons de bois, des récipients en terre cuite, en métal, des objets du quotidien, comme une horloge, un poêle, une lampe en suspension…

Tous nos sens sont en éveil, et le spectacle commence avec des percussions sur des bois, une mélodie qui a même beaucoup plu au bébé, qui n’a pas arrêté de donner des coups de pieds en rythme dans mon ventre.

Tout le décor est mis à contribution pour entretenir la cadence en partie improvisée, bercée par les magnifiques textes de la poétesse Marcelle Delpastre.

Au fur et à mesure la lumière se tamise pour laisser les images et les couleurs du décors apparaître, un vrai recherche de jeux de lumière, qui fascine les petits et les grands.

Le moment préféré de minipétoulette reste incontestablement l’apparition de la marionnette et les jeux de lumières et d’images projetées autour du jardin suspendu. Pour ma part, quand les arrosoirs à pompe diffusent le doux parfum de fleur d’oranger, j’ai été transportée 25 ans en arrière dans la cuisine de ma grand-mère quand elle ouvrait le four et sortait ses gâteaux. Humm!

Un vrai mélange de poésie et de création visuelle autour de la nature qui emmène petits et grands.

Les 2 semaines de représentations du spectacle au théâtre Dunois ont été un vrai succès. A présent la compagnie part en tournée dans toute la France.

Dates de tournée
Du mardi 12 février 2013 au vendredi 15 mars 2013 | Festival A pas contés – Dijon
Du dimanche 17 février au lundi 18 février 2013 | Le Temple – Bruay la Bussière
Du samedi 2 mars 2013 au mercredi 6 mars 2013 | Théâtre Massalia – Marseille
Du vendredi 22 mars 2013 au samedi 23 mars 2013 | Espace Renaudie – Aubervilliers
Du mardi 30 avril 2013 au mardi 7 mai 2013 | Le Petit Théâtre – Lausanne
Du vendredi 17 mai 2013 au samedi 18 mai 2013 | Centre Roser – Aubervilliers

En attendant, pour vous mettre l’eau à la bouche, je vous laisse visionner le film de Stéphane Bottard lors des répétitions, qui donne un bon aperçu de l’ambiance générale.

Un Jardin sous la lune from Vincent Vergone on Vimeo.

 

Companie praxinoscope

Réalisation et mise en scène Vincent Vergogne

Musique Marion Loraillère

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.