Être mère (ou père) au foyer, c’est un métier. Je ne l’apprends à personne!

Les courses, le ménage, les lessives, le repassage, la cuisine, occuper, laver et préparer les enfants… ça a un coût si ce n’est pas nous, PAF ou MAF, qui le faisons! Si on devait se payer les services de personnes compétentes pour accomplir toutes nos tâches quotidiennes, il faudrait embaucher 2 temps pleins.

salaire femme au foyerCrédit image : Getty images Richard Elliott

La preuve, calculette à la main :

Je répartis les tâches hebdomadaires selon les résultats d’une étude belge :

  • cuisine : 1h30 /jour (repas matin, midi et soir)
  • ménage/rangement : 1h (si tes enfants sont conciliants)
  • lessives/repassage : 1h (même si ta religion t’interdit le repassage, tu seras bien obligé de plier et ranger…)
  • Préparer les enfants le matin (petit déj, lavage, brossage de dent, habillage) : 1h
  • Préparer les enfants le soir (bain, nettoyage de la salle de bain, pyjama, repas, histoire, chanson, bisou, rebisou, rerebisou, verre d’eau…) 1h30
  • Devoirs ou temps de « jeu » avec ton enfant : 1h

Par jour, le contrat de 49h par semaine est déjà rempli.

  • Si on prend en compte le temps de trajet (pour accompagner 1 enfant qui ne va pas à la cantine) : 10mn l’aller soit 80mn (ben oui, il faut bien que tu rentres chez toi!). J’arrondis à 1h30, car tu trouveras bien une maman sur le chemin pour t’arrêter discuter 10mn (c’est cadeau, c’est pour ta pause café). Au delà d’un enfant, j’arrondis à 2h.
  • Emmener les enfants aux activités extra scolaires : 2h
  • Sorties culturelles ou sportives du weekend : 2 x 3h (le DVD en boucle 2 jours d’affilé, c’est pas possible, on est bien d’accord!)

A cela on ajoute l’heure sup hebdomadaire incompressible, même si tu fais tes courses sur internet, parce qu’il faut quand même tout ranger:

  • Courses : 1h

Le compte est bon, 68h hebdomadaires!

Je ne sais pas pourquoi, mais je sens que ça va négocier sévère ce soir… tu me raconteras 🙂

 

29 Comments

  1. Punaise !!!!! Je me disais bien que j’étais plus fatiguée que quand j’étais salariée….
    J’ai l’impression de ne jamais m’arrêter. Entre la grande qui veut à tel ou tel truc. Le petit qui veut son bibi.
    La machine qui sonne.
    Le frigo qui est vide.
    La pile de linge à repasser.
    Pfffff, je vais demander une augmentation moi aussi !

    • Oui c’est d’ailleurs pour ça qu’on dit qu’une 2ème journée nous attend en rentrant!

  2. je vais imprimer ton article et ajouter/enlever selon notre vie à nous, le mettre sur le frigo et envoyer mon CHéwi lire ça dès qu’il demande pourquoi je suis fatiguée, ou dès que quelqu’un me dit « ah mais toi, tu es à la maison ».

    Quand je bossais en dehors de la maison, ok je n’avais qu’un enfant, mais tout était bien plus facile je trouve….

  3. Double peine pour celle, ou celui qui , en plus , travaille à l’extérieur !

  4. J’ai vu dans le même style une étude américaine qui calculait le salaire en fonction de ce qu’elle fesait car une mère c’est : une femme de ménage, une cuisinière, un chauffeur de taxi, une puéricultrice,une infirmière, parfois aussi une spy … et donc il prenait le salaire type de chaque profession fesait le rapport au temps consacré pour chaque activité, plus les heures sup et cela arrivait à quelque chose comme 5000 dollars par mois !!!

  5. isa-monblogdemaman Reply

    Je ne comprends pas trop tous ces billets sur les femmes au foyer en ce moment. Ni cette étude d’ailleurs, qui veut nous prouver quoi finalement ? Puisque ces tâches à quelques exceptions près ne sont pas réservées aux femmes au foyer. Je ne voudrais pas qu’une fois de plus encore, on oppose les mères qui travaillent et celles au foyer (d’autant que l’on cumule souvent les 2 dans une vie). On a déjà donné avec l’allaitement, le portage…

    • Je ne sais pas ce que voulait prouver l’étude mais moi, je voulais juste montrer que beaucoup (trop) de tâches sont attribuées à celui ou celle (PAF et FAF), qui reste à la maison. Dans mon cas, je reste à la maison pour travailler à mon compte (je cumule donc 3 casquettes : chef d’entreprise, mère au foyer et maman qui travaille).Cet article était un simple clin d’oeil à mon conjoint qui ne fait plus grand chose depuis qu’il passe 2h/jour dans les transports. Ces calculs on les a fait en couple, et ça nous a fait « marrer ».

  6. Barbaut Mélanie Reply

    Et tu as oublier le changement de draps la nuit car namour a fait pipi au lit! le reveil de 3hr du matin car grincheu a une petite fain!

    • Heureusement pour moi, j’ai passé les tétées nocturnes et je n’ai pas encore goûté aux joies des pipis au lit… humm j’ai hâte!

  7. Perso ce que j’ai toujours trouvé abusé dans ces études, c’est que je ne considère pas qu’éduquer ses enfants ou les emmener à l’école puisse être considéré comme un métier: ok, c’est contraignant, ça prend du temps, mais quand on fait des enfants, faut quand même s’attendre à devoir s’en occuper, donc se dire qu’on devrait être payé pour ça, euh, ça me pose comme un problème. Après pour dire que les femmes au foyer ne sont pas d’horribles glandeuses, oui, je veux bien, mais après même les couples qui travaillent doivent s’occuper de leurs enfants, enfin il me semble que c’est le concept!

    • T’as raison et tu connais ma situation. En fait, je crois que le message de l’article a été mal perçu. Quand je parlais de négociation, c’était pour équilibrer les tâches entre les pères et les mères quelque soit leur situation professionnelle ou leur lieu de travail. Un enfant s’éduque à 2 et la maison fonctionne aussi à 2. Heureusement qu’on ne me paye pas à chaque fois que je repasse, je serai sous-payée.

  8. Super article et tellement vrai !

    Depuis que je bosse à la maison, j’ai l’impression d’en faire encore plus qu’avant ! Fini les semaines de 35h !
    Cela dit, tout est fait sans stress et on prend plus le temps de vivre, et ça ça change.

  9. Ce qui est plus contraignant quand on est a la maison c’est que les loulous mettent le bazard toute la journée,et qu’il faut ranger plusieur fois!
    Et que forcement on a pas le droit a la cantine alors les allers retour incessant çà fatigue…Et que chéri nous laisse tout a faire vu qu’on est a la maison,chose qu il ne ferait pas si on bossait !
    Sinon c’est un choix que d’elever mes loulous et un grand bonheur meme si il y a des moments de fatigue !

    • Heureusement qu’il y a des côtés sympas, des moments de partage! Comme pour l’accouchement, on oublie le mauvais pour ne garder que le meilleur.

  10. je suis une maman au foyer qui va se faire huer…
    je ne travaille donc pas en ce moment. je fais plein de choses qui sont sur la liste…
    mais…
    doudou cuisine presque tous les soirs en rentrant
    doudou fait parfois les courses entre midi et 2 pour m’éviter d’y aller avec Juniorette (pas possible de faire les courses sur le net ici).
    Doudou dépose junior à l’école le matin avant d’aller bosser
    doudou prend des demi journées quand j’ai besoin d’etre sans juniorette pour un Rendez-vous…
    bon, a coté de ça, doudou ne range rien, salit tout, ne fait pas le bricolage et les réparations meme urgentes.. etc.
    mais bon…
    ;o)

  11. J’aime beaucoup ce billet ! Sauf que là on parle du cas d’une mère célibataire au foyer. Car mère au foyer ne veut pas dire « je fais tout à la maison »! Heureusement que la majorité des hommes participent eux aussi aux tâches ménagères !

  12. Ici c’est le papa qui gère et ça nous évite, en effet, de payer quelqu’un à temps plein !

    Il est ravi (je l’ai fait pendant 5 ans auparavant!) de s’occuper des enfants et des tâches, de pouvoir parler à la maitresse et nous faire de bons petits plats… Bref.
    Tout le monde est content, et qui a dit qu’on avait besoin de mille et de cent pour vivre heureux…?

    🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.