300km le long d’un canal, c’est long et ça peut vite devenir lassant si on ne trouve pas ces petits trésors cachés…

Avant même de retrouver le canal, 20km après avoir quitté Nantes, un petit village, Sucé sur Erdre, nous accueille les bras ouverts le temps d’un goûter. Et là grande nouvelle, l’office du tourisme nous apprend qu’on va inaugurer une nouvelle piste cyclable en pleine nature (inconnue sur la carte)  pour couper une départementale dangeureuse! Ouverte depuis seulement 2 jours, le goudron est encore frais. On a même pu constater que l’appel d’offre avait satisfait tous les artisans du coin avec pas moins de 5 revêtements de sol différents (goudron lisse noir, granulé rouge, gratté blanc, gravillon stabilisé, sable). Ils s’en sont donné à cœur joie!

Le canal de Nantes à Brest s’étire sur 360kms avec 236 écluses de Chateaulin dans le finistère, à Nantes en loire atlantique. Du coup tu as le temps de les comparer et de t’amuser à élire les plus belles écluses. Voici nos préférées :

Le canal traverse des petites cités de caractère, (Malestroit, Rohan…) frôle des abbayes, (Bon repos, Timadeuc…) lèchent les remparts des forteresses médiévales (Josselin…) au fil du halage la vie des bateliers, des éclusiers et des bagnards refait surface. Toute l’histoire de la Bretagne fait surface. En discutant avec une éclusière, elle nous expliqua que les parties désertées du canal par les bateaux et les touristes étaient en fait lié à la construction du barrage de Guerlédan par EDF dans les années 30. Par endroit le canal desséché a fait fuir les éclusiers et les écluses ont été laissées à l’abandon. Vraiment dommage, quand on voit la prouesse de réalisation du canal et l’enchaînement des écluses, 54 en moins de 20km avant d’arriver à Pontivy! Un très joli spectacle!

En plein centre de Rohan, sur les bords du canal, on est restés scotchés devant ce chêne centenaire métamorphosé. Non ce n’est pas de la peinture, comme on aurait pu le croire à première vue mais des lambeaux de tricots de couleurs vives enroulées autour du tronc. Juste devant l’atelier de fabrication Roc’Han Maille, l’oeuvre de l’artiste Rohannais JeanMichel Daniel est un clin d’oeil à l’histoire du savoir-faire à Rohan : fil et tissu, laine et tricot ancrés dans l’histoire de la commune et de son territoire.

Un peu plus loin la crêperie La Gavotte nous a fait de l’oeil. Impossible d’y résister!

Un arbre enlassé de bandes de tissu pour l’expo artistique à Rohan et la crêperie La Gavotte, le charme d’antan, un vrai délice pour les yeux et les papilles.

Notre plus beau coup de coeur, c’est incontestablement Josselin. Un village dominé par un château, vieux de mille ans. De quoi faire rêver les princesses et les chevaliers qui sommeillent en nous!


On a trouvé cet endroit tellement magnifique et magique que nous nous sommes octroyés une après-midi détente pour visiter.

Les images se passent de commentaires!


Jusque là j’avais réussi à t’épargner les coups durs du récit et pourtant il y en a eu tellement!

A commencer par la pluie qui ne nous a pas lâcher du 1er au 5ème jour. Matin, midi, soir et même nuit.

Le camping est devenu un vrai calvaire. Même si on apprécie dormir dehors, faut se l’avouer, avec la pluie beaucoup de choses deviennent compliquées en camping :

  • ouvrir et fermer une tente sous la pluie tous les jours,
  • faire « sécher » nos serviettes de toilettes (on est restés propre quand même) avec 90% d’humidité
  • ne pas pouvoir faire de lessives pendant 5 jours avec seulement 3 jours de change,
  • attendre une accalmie pour pouvoir utiliser le réchaud

Ces quelques jours sont devenus notre KOH-LANTA  en Bretagne! Mais rassure toi on a survécu, on s’est rattrapés avec de bonnes crêpes chaudes au caramel beurre salé, quelques bolées de cidres au coin d’un poêle crépitant  (oui même en juillet c’est possible!).

Et puis nous avons aussi quelques soucis d’orientation. Tu me diras le canal, c’est tout droit, impossible de se tromper! Certes, mais quand on arrive à Redon, au croisement du canal de Nantes à Brest et de la Vilaine, on s’est engouffrés dans le piège. Une erreur qui nous vaudra 15km de détour! Mais nous aurions jamais rencontré cette belle épave. Toutes les erreurs sont des expériences… et comme dirait Oscar Wilde :  » L’expérience est le nom que chacun donne à leurs erreurs. »

Alors la Bretagne en vélo ça te tente toujours?

6 Comments

  1. Magnifiques paysages même dans la grisaille ! Dommage pour la pluie quand même ! On part dimanche pour faire du vélo dans le sud-ouest : j’espère que le soleil sera au RDV !

  2. Ma poussette à Paris Reply

    Ca avait l’air chouette et puis hônnetement la bretagne sans la pluie c’est plus la Bretagne !
    Bises

  3. Bonjour,

    Je suis en train d’organiser un périple en vélo pour cet été… et vous m’avez l’air assez fortiches dans le domaine. Je pourrais vous contacter pour avoir quelques indices dans votre organisation?

    merci!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.