Je vois souvent passer des billets pleins d’humour, voire même hilarant, sur la journée type d’une maman au foyer ou d’une working mum, mais quand on est un peu des deux, ça se passe comment?

Réveil : 5h

Sans réveil, je vous rassure! Juste des insomnies, histoire de traîner sur le net pendant que tout le monde dort. Pour les réseaux sociaux, merci de repasser à 7h!

C’est le moment où je lis tous vos articles, que « j’aime » sur hellocoton ou facebook, que je réponds à vos commentaires (souvent en décalage par rapport à la mise en ligne des articles)

Soudain vers 6h, un sujet, un envie irrépressible de vous faire partager une info, un moment. Avec des nuits de 5h en moyenne, autant vous dire, que j’écris 3 lignes, j’en efface 4. Le pire c’est les 30 brouillons qui n’attendent plus qu’une relecture réécriture.

Après un petit dej en famille, le Padré part travailler dans ses contrées lointaines. Tête à tête prise de tête avec la pétoulette en pleine phase du NON, « pas toi », « tout’seule », « maman, tais-toi, je te dis » (très précoce pour 22 mois!). Vas y que je me roule par terre, que je tape des pieds… Zen! je gère « quand tu auras fini, viens me voir dans la salle de bain ».

9h30 enfin seule! Merde mais par quoi je commence? Le plan de financement de ma boite, les paperasses, les formations? les RDV pour les devis? le ménage? les courses? Un RDV chez l’osthéo ça pourrait peut être me débloquer? Arrrgh! Il existe un nom pour les personnes atteintes du syndrôme de lacune de priorisation?

Travailler seule à domicile,  sur un projet, que je monte également seule, demande une énergie surhumaine d’auto-motivation. Alors je me réfugie dans les salons, pour rencontrer des gens, des créateurs, échanger, interviewer (Salon du jouet, Salon Playtime, Salon des entrepreneurs). Je remplis mon agenda de RDV pour me sentir débordée. Et ça marche, je  le suis! Je vous assure!

Quand je ne fuis pas le domicile pour me changer les idées, je fuis l’ordinateur, mon meilleur et pire ennemi. De temps en temps, ma bonne conscience me force à faire des choses que je regrette rapidement, le supplice suprême, j’éteins l’ordinateur et le cache! Complètement tarée la fille!

Mais, en fait, mon plus gros problème, je crois, c’est d’être multi-tâches. Juste un exemple, en moment, j’ai ouvert 15 onglets web, 3 fichiers ppt, 3 word, 3 excel, et un explorer! Et pourtant j’arrive à faire pleins de trucs de ma « to do list ».

17h Déjà! mais j’ai même pas mangé à midi! J’ai pas fini… je lâche tout pour aller chercher le monstre, qui comme par hasard, a été une adorable-petite-fille tout la journée, si on ne compte pas, les tirages de vêtements, les arrachages de tétines, les vols de poupons…

Alors ne me demandez pas si en ce moment, ça va? ça avance? sinon je crois que je vais mordre!

Allez y de bon coeur, je ne suis pas susceptible, et même très ouverte à la critique.  Si vous avez LA solution, n’hésitez pas écrivez moi!

39 Comments

  1. Ma vie ressemble un peu à la tienne en fait. Je travaille aussi de chez moi et c’est pas toujours facile de se motiver. Hier ma belle-mère, me voyant trainer, me dit « si tu n’as pas envie, ne va pas travaillé sinon tu seras pas efficace »… ouai sauf que si je fais ça, je vais JAMAIS travaillé ! hahahaha
    Heureusement je ne travaille pas toute seule, et du coup j’ai des comptes à en rendre à la famille et ça c’est assez motivant.
    Mais j’avoue qu’il y a des jours plus difficiles que d’autres !
    J’ai un peu le même problème des 36000 trucs ouverts sur l’ordi… je fais tout et rien à la fois !

  2. Il est que 7 heures (et je suis aussi debout depuis 5 h 30 (grâce à mes sales gosses) donc tu excuseras les ENORMES fautes d’accord… )

    • ahaha… ouais mais avoir la patate et l’humour à 7h du mat c’est beaucoup plus gratifiant!

  3. ce n’est pas simple de travailler seule de devoir se motiver… et puis lorsqu’on travaille de chez soi on peut facilement être distraite par le ménage à faire, se laisser séduire par une sieste…
    courage!

    • J’arrive même plus à faire la sieste… pour te dire comme mes journées sont trop courtes! Merci pour tes encouragements!

  4. Sophie (Le Monde de Noé) Reply

    Idem, sauf que le mien ne va pas à l’ecole … QUE 2 jours/semaine à la creche ;( et pas de famille proche pour m’aider à passer des coups de tel sans hurlements derriere ! lol

    • moi aussi la famille est loin, je me paye le luxe d’avoir une crèche à 100% mais chut faut pas le dire trop fort… 2jours de travail intense / semaine DUR!

  5. Bonjour,
    c’est pour cela qu’on a inventé les réseaux, pour se retrouver, se donner des idées, se motiver et réussir 🙂

    • Merci Annie! ça me fait plaisir de retrouver ici une autre Mampreneur. A demain pour le Mamcafé parisien!

    • Laetitia… je trépigne d’impatience en attendant la fin de ton commentaire… 🙂

  6. Génial, tu réponds à mon billet du jour, merci !!!

    Quelle vie, mais tu as l’air bien motivée pour ton projet !

    • 1 an pour réfléchir à ton idée, 1 an pour mettre le projet en place… Tu es dans les temps avant ton retour de congé parental pour te lancer… ça te tente? 🙂

  7. Maman sur Terre Reply

    J’ai qu’une chose à dire : courage !!
    J’imagine très bien que travailler à la maiosn doit être une sacrée organisation. Il est possible que ça m’arrive un jour alors…j’vais prendre de la graine de ton expérience.
    Bonne continuation 🙂

  8. c’est drôle je me reconnais tellement en toi ;-)))
    je crois qu’on est toutes pareilles et que le multi-tâches, même si il nous simplifie la vie parfois, nous la complique aussi beaucoup : car on hésite pas à s’en rajouter toujours plus sur notre to do list!!!

    • On est comme ça nous les femmes… on a besoin de mordre la poussière, de se sentir sur-humaine pour avancer! Ce serait tellement plus simple d’être un homme! Moi j’vous l’dit!

  9. Alors, je te propose comme solution(s) :

    – avoir un homme qui fait tout à la maison, aussi bien le ménage que les devoirs, les courses, les bisous, tout ça avec le sourire et malgré une semaine trèèèès chargée côté boulot ;

    – avoir la famille sous la main, pour appeler maman ou belle-maman au secours, en les culpabilisant paske leurs petits-enfants voudraient teeeeellement (oui, j’aime les voyelles à rallonge) les voir et passer du temps avec elles ;

    – te faire greffer une autre paire de bras…

    J’ai le 1er, les 2èmes ne demandent qu’à s’occuper de mes loupiots, reste la 3ème solution que je n’ai pas encore testée. Mais finalement, avec le 1 et le 2, le 3 ne m’est pas indispensable ! ;p

    Bon courage, je croise les doigts pour que ton projet voie le jour comme tu le souhaites.

    • Trop de chaaaaance d’avoir 1 et 2! Je n’ai plus qu’à espérer voir pousser une autre paire de bras et une 2ème tête aussi, comme ça je n’aurai même plus besoin de dormir!

  10. Je compatis car je sais ce que tu vis. je monte aussi mon projet pro (mais pas seule) et c’est énormément d’énergie multiplié par la puissance 10 avec les enfants. Quelques heures de tranquillité me permettent de bien avancer mais en général, je jongle avec choupinette et l’ordi. Multitâches c’est ça. Deux cerveaux, huit bras, quatre jambes… c’est ce à quoi j’aimerais ressembler en ce moment. Sur Walea, on publie un billet sur le sujet.

    • Très intéressant ton article, on aurait dû se linker pour publier ce thème le même jour… 🙂 pour le prochain j’espère!

  11. Ce que tu racontes ne m’étonne pas… J’ai parfois l’impression d’en faire moins depuis que je suis chez moi par rapport à quand je bossais…

    • Ah non! Quand même pas! C’est juste qu’on est tellement efficace qu’on ne se rend même pas compte de tout ce qu’on fait… j’y crois à mort!

  12. Whaa que de similitude avec ma vie sauf, que j’ai 2 monstre et un ange et qur moi je me leve pas a cinq heure du mat car j’ai deja subit de reveil. Mais tout pareil avec un oeil et une demie neurone actif, je devore les blog des copine. Je me sens moin seul. Ravie decouvrir ton blog. Bisous gourmand la mamantissiére

    • Je vais penser à écrire mes articles à 5h ça fera de la lecture pour les leve-tôt!

    • Je n’y croyais pas moi non plus… et pourtant! Tout arrive à point à qui sait attendre 🙂

  13. Sylvie, Enfin moi Reply

    Coucou,
    Je te découvre grâce à « Hellocoton » et « cahier de famille ».
    Je lis ton article et je retrouve toute cette angoisse générée par la création d’un beau projet auquel on tient passionnément !
    On y croit tellement qu’on s’y investit à fond !!!
    On bosse comme une folle, on s’occupe également de sa petite famille, on culpabilise de pas avoir 28 heures dans une journée afin de tout mener de front…
    Mais le plus beau c’est la joie de voir « pousser » notre projet qui devient enfin une réalité.
    Je te souhaite une belle réussite.
    Bon dimanche
    Sylvie

  14. thomas marie Reply

    héhé c’est exactement ce que je vis avec juste une petite différence je suis maman solo d une adorable petite choupette de 18 mois!!!!!
    pareil c est dur de concilier tout ça mais quel plaisir en même temps!!!!!
    bon courage
    marie

    • Le plus important dans ce genre de projet c’est d’être entouré. Trouve du soutien dans les associations, les réseaux, la famille, c’est maintenant que tu en auras le plus besoin! A très vite Marie…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.