Temps de lecture estimé : 3 minutes

Tu te souviens je t’avais parlé de l’interview d’une maman touche à tout qui a la bougeotte : Lucie Paris Legret!

Ca y est c’est aujourd’hui… Elle dévoile enfin, sur son blog le 1er cadeau mystére tout droit sorti de la hotte du Père Noel (qu’elle lui a taxé) …

C’était fastoche : il fallait trouver VOYANTE!

Euh, mais c’est quoi le rapport? Si tu racontes une histoire VRAIE complètement improbable sur son site, tu pourras participer au concours pour gagner 20mn avec une voyante ou un thème numérologique…

Ca tombe plutôt bien pour ce début d’année! Si toi aussi tu as eu une année 2010, toute pourrie, et que tu mises tout sur 2011… c’est le moment de savoir quelle carte rabattre!

voyance gratuite à gagner sur La Vie selon L

Auteur : Lucie Paris Legret       Source : www.lavieselonl.

Voici mon histoire :

31 octobre 2003. Halloween!

Pour fêter ça, on part à 14… finalement 13, puisqu’un désistement de dernière minute.

On se rejoint tous à la maison de campagne d’un d’entre nous, perdue au fin fond de l’ardèche (Alboussière, le trou du cul du monde, 1 épicerie, une poste, une église).

23h on arrive enfin sur place. 2°C, il pleut à torrent!

Pas de lumière, pas d’eau, pas d’électricité. Pour ne pas mourir de froid sur place (à peine 10°C à l’intérieur), on fait vite chauffer les 3 niveaux de la maison en mettant les chauffages électriques à fond.

Tout le monde n’est pas arrivé. Dans un élan de bonté, pour ne pas que les retardataires se caillent en arrviant dans leur piole, je decidé d’aller ouvrir la porte de leur chambre (juste à côté de la nôtre). Je monte donc au 2ème étage, celui où les planches de l’escalier craquent, où les miroirs sont vieillis et piqués, où l’on n’ose pas fixer trop longtemps les portraits de cette  famille polonaise (assimilable à Staline) tellement ils donnent la chair de poule, où ça sent le renfermé car personne ne vient jamais ouvrir les volets. Je commence déjà à regretter…

Arrivée devant la porte grisée, je pose ma main sur le bouton en porcelaine de la poignée et j’entre-ouvre la porte pour faire pénétrer la chaleur… Chuuuuuuuut! C’est ce que j’ai entendu provenant du fond de la chambre! J’en ai encore la chair de poule en le racontant!

« Y a quelqu’un? » et là la lumière s’éteint… je hurle de terreur jusqu’à ce que je n’ai plus d’air dans mes poumons, je reste, là, pétrifiée devant la porte.

Au bout de 5mn ils rallument, j’entends mon homme qui monte les escaliers 4 par 4. « Calme toi, c’est rien, c’est juste les plombs qui ont sauté ». On s’assoit sur le lit de notre chambre, le temps que je reprenne mes esprits. « C’est fini, tu veux redescendre? » « Oui, j’arrive je prends juste mon pull » Alors que j’entends les marches craquaient sous les pas de mon homme, de nouveau pétage de plombs!! Ahhhh

Ils rallument aussitôt la lumière. Je descends les escaliers en courant comme une furie et m’installe au coin du feu. Au moins là, je sais qu’il y aura toujours de la lumière et du monde! Au coin du feu, mon amie, à qui appartient la maison, me raconte que cette chambre était celle de sa grand mère. Elle y est morte.

Et vous, c’est quoi votre histoire?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.